Monde

Walikale : Possible massacres du NDC-R contre les civils : Prince Kihangi demande une enquête urgente

GOMA, le 13 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Depuis plus d’une semaine plusieurs sources font état des allégations des tueries des civils en territoire de Walikale dans la province du Nord-Kivu. Dans une déclaration ce jeudi 12 novembre 2020, le député provincial Prince Kihangi membre de la commission politique de l’Assemblée Provinciale exige une enquête indépendante pour éclaircir l’opinion quand a ceux.

« Depuis fin septembre 2020 que des informations et rumeurs persistantes circulent à Walikale et dans les réseaux sociaux selon lequelles plusieurs personnes seraient portées disparues dans les villages Malungu, Kokwe, Mundjuli, Irameso, Twamakuru dans le groupement Ihana, secteur de Wanyanga. Les membres des victimes présument que les leurs seraient tués par des personnes identifiés. », indique Prince Kihangi, député provincial élu de Walikale.

Celui-ci ajoute que la communauté shi a fait part des pertes de ses membres. D’autres violations des droits humains sont enregistrées dans la zone de Pinga depuis la scission du NDC-R ayant entraînée des affrontements sanglants.

« Soucieux du respect de la promotion et de la protection des droits humains et de maintenir la cohésion sociale entre les communautés en territoire de Walikale. Je demande au Gouvernement Congolais de deligennter des enquêtes indépendantes qui vont devoir confirmer ou infirmer ces informations, établir les responsabilités, si les faits sont établis afin que les coupables subissent la rigueur de la loi », ajoute Prince Kihangi.

Ce député demande aussi à la MONUSCO et autres partenaires d’accompagner l’État congolais sur ce dossier.

Le Bureau d’études et d’appui au développement de Walikale BEDEWA a, quant à lui, recommandé en urgence le gouvernement congolais de constituer une équipe mixte des enquêteurs indépendants, nationaux et internationaux afin de se rassurer sur la véracité de ce fait et rétablir les responsabilités.

Ajoutant que c’est sûr et certain que les deux factions du NDC-R Guidon et Bwira y compris les FARDC ont commis des exactions cruelles contre les civils pendant les opérations armées dans cette zone.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 16 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?