Monde

Télécommunications : « Le RAM reste pleinement en fonction en RDC » (Équipe de communication du RAM)

KINSHASA, le 11 Mai 2021 MNCTV—— Au cours d’un point de presse tenu ce mardi 11 Mai à Kinshasa, l’équipe de communication du RAM a éclairé la lanterne pour mettre fin à la confusion qui alimente les réseaux sociaux sur la suspension du système billing 2.1 (facturation 2.1). Dans un communiqué, elle rassure que le RAM reste pleinement en fonction en RDC.

« L’autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) a ordonné aux opérateurs télécoms de lever temporairement le blocage d’activation des forfaits pour les utilisateurs en défaut de paiement des frais de RAM », peut-on lire dans ce communiqué.

L’équipe de communication du registre des appareils mobiles soutient que le ministère des PT&NTIC, l’ARPTC et les autres autorités compétentes s’y mettent d’arrache-pied pour trouver un dispositif supplémentaire facilitant le paiement des frais RAM pour l’utilisateur. En outre, l’équipe de communication du RAM rappelle à l’opinion que le billing 2.1 n’est qu’une intégration parmi tant d’autres déjà actives.

Pour ne pas se faire avoir dans toutes formes de manipulation, intox voire fake news, l’équipe de communication du RAM demande aux utilisateurs de ne pas céder aux messages erronés émanant des ennemis du développement du pays. « Les projets dérivés du RAM continuent à être développés comme le wifi sur les sites universitaires », précise ce document. 

Pour rappel, le conditionnement de l’activation des forfaits internet par la paie des frais du RAM avait créé un tollé en RDC. Situation qui a poussé le Chef de l’État à ordonner à l’Autorité de régulation de poste et des télécommunications du Congo (ARPTC) de suspendre cette taxe RAM. Ce, dans le but d’étudier les modalités de paiement de cette nouvelle taxe mal acceptée et incomprise par la population.

Une décision intervenue au lendemain du Conseil des Ministres où le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur avait suggéré la mise en place d’une commission interministérielle pour examiner cette situation afin d’éclairer l’opinion sur la taxation de ce service RAM.

Junior IKA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 2 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?