Monde

Sud-Kivu : Ouverture de l’atelier régional sur la gestion de l’Aflatoxine

BUKAVU, le 15 Février 2021 MNCTVCONGO—— Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, a donné, ce lundi 15 Février 2021 l’IITA Kalambo, le go des travaux de l’atelier régional sur la gestion de l’Aflatoxine, rapporte la direction de communication du gouvernorat de province.

Selon cette dernière, ces assises qui prendront trois jours,du 15 au 17 ce mois de Février, ont comme objectif de réduire la contamination par l’Aflatoxine dans les champs des agriculteurs en développant de nouvelles technologies (lutte biologique et résistance) et en les appliquant avec les méthodes post-récoltes, ainsi que les composantes institutionnelles et de plaidoyer.

Le thème est : « améliorer la qualité des cultures pour une meilleure santé et des revenus plus élevés ».

Le chef de l’exécutif Provincial a été très heureux de se retrouver en ce magnifique campus de l’IITA, pour procéder à l’ouverture de cet atelier Régional sur l’Aflasafe, portant sur la détection et la gestion des aflatoxines. Il a rendu un vibrant hommage au président de la République Félix Tshisekedi qui, à l’occasion de l’inauguration de ce campus Olusegun Obasandjo, devant un parterre d’éminents scientifiques venus de divers horizons, avait déclaré faire de la recherche l’un des principaux axes de son programme.

Théo Kasi Ngwabidje a montré aux participants que cet atelier est donc pour eux et pour tout le monde d’une grande importance en ce qu’il a pour finalité d’amener la RDC et le Burundi à saisir les risques et conséquences liés à la présence des aflatoxines afin de dégager les pistes de gestion et de contrôle contre ces toxines qui sont, non seulement contre-productives dans le secteur agricole, mais aussi et surtout nocifs à une dose élevée dans l’organisme humain et animal. Il a rappelé aux participants qu’il compte sur leur expertise en tant que chercheurs et experts dans ce domaine à l’issue de cet atelier où il y aura des plans d’actions de riposte à ces toxines dans nos pays respectifs, des plans qui seront efficaces et durables.

Le Gouverneur du Sud-Kivu a insisté sur les maladies d’origine alimentaire qui ont un Impact négatif sur la santé humaine, ces maladies qui préoccupent de plus en plus les consommateurs, les producteurs ainsi que les décideurs politiques de la RDC et du Burundi qui espèrent bénéficier de l’avantage de l’intégration régionale par le développement des vastes marchés économiques dans les grands lacs.

Une usine modulaire de fabrication de l’Aflasafe sera construite à Kalambo. Le chef de l’exécutif Provincial a profité de cette occasion pour visiter différents laboratoires de l’IITA Kalambo à la satisfaction de tous les participants à cet atelier.

Pour rappel, l’Aflatoxine est un poison produit par le champignon Aspergillus flavus, ce champignon réside dans le sol et infecte les cultures dans le champ. L’Aflatoxine provoque également le cancer du foie et parfois la mort, par exemple 1245 décès au Kenya en 2004. L’Aflatoxine affaiblit le système immunitaire et ralentit la croissance des enfants (RDC 42%, Burundi 58% et le Rwanda 38%).

Dircom gouvernorat Sud-Kivu/MNCTVCONGO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 16 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?