Monde

Rutshuru : Les militaires du 3416e régiment seraient auteurs de l’embuscade qui a coûté la vie au Magistrat William Asani

GOMA, le 04 Mars 2021 MNCTVCONGO—— Selon une note d’information de l’armée , confirmée par les Forces Armées Congolaises et autres sources militaires, les auteurs de l’embuscade tendue contre un convoi des FARDC la nuit du mardi 02 au mercredi 03 Mars 2021 à Katale dans le territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu sont des militaires du 3416e régiment qui avaient érigé une barrière pour tracasser la population.

À en croire cette note d’information, le soir du mardi 02 Mars le Colonel Lumbu Polydor commandant 3409 régiment à bord de sa Jeep militaire en provenance de Goma de retour vers Kaunga 5KM de Kiwanja sur la RN4, à bord de son véhicule le Major Magistrat Mwilanya Asani William, Auditeur militaire au parquet militaire secondaire de Rutshuru, arrivé au niveau du domaine de Katale à plus au moins 50 km de Goma toujours sur la RN4, ils sont tombé dans une embuscade des militaires du 3416e régiment.

“Ces derniers étaient en train de tracasser la population sur la route, et lorsqu’ils ont vu la Jeep militaire directement ils ont commencé à tirer sur la Jeep. Sur place le Colonel commandant régiment a été blessé au niveau de la fesse et le Major Magistrat est décédé. C’est pendant la fouille que le corps en tenue civile du SGT Okito Longanga, Elm de la Cie int 3416 régiment, est retrouvé tué par balle lors des échanges de tirs avec les escortes du commandant régiment, c’est de là où nous avons compris qu’il s’agissait d’un groupe de militaires du 3416e régiment qui barricade la route pour tracasser la population”, précise la note d’information.

Comme bilan global, décès du Major magistrat, le commandant régiment blessé mais SGT coupeur de route.

Il faut dire que la société civile du territoire de Rutshuru a, quant à elle, estimé être inquiète de la détérioration de la situation sécuritaire dans le territoire de Rutshuru en particulier sur la route Goma-Rutshuru. Pour elle, les autorités congolaises sont en train de perdre le pédale dans la question de la sécurité dans cette partie de l’Est de la République Démocratique du Congo.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
2 + 6 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?