MNCTV

Relation tendue FCC-CACH, une ONG propose la convocation des élections anticipées.

KINSHASA, 13 Novembre MNCTV- -, L’ Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) recommande au président de la République, Félix Tshisekedi de convoquer, de manière anticipée, les élections législatives nationales, au regard de la tension qui s’observe dans la coalition FCC-CACH. 

« Comme la coalition FCC-CACH ne fonctionne plus pour le bien du peuple congolais, l’ACAJ recommande vivement au PR FATSHI d’envisager la CONVOCATION des élections législatives nationales anticipées » a indiqué son coordonnateur, Me Georges Kampiamba sur son compte Twitter. 

Cet activiste des droits de l’homme à travers son ONG a aussi mis en garde les leaders politiques qui prêchent les violences. 

Mardi 12 Novembre, le président ad intérim de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) Jean Marc Kabund a menacé ce mardi 12 novembre de « fouiner » dans la gestion du régime de l’ancien président Joseph Kabila, pourtant partenaire dans la coalition FCC-CACH au pouvoir.

« Notre bonne foi est jusqu’à ce jour déclarée. Il ne faudrait pas que d’autres blagues et bêtises nous poussent à aller fouiner. Nous sommes une machine politique, nous pouvons tout changer à la minute. Je ne voudrais pas que les gens disent demain Kabund a tué la coalition. Nous ne pouvons pas accepter qu’un individu ou un groupe d’individus puissent blaguer avec notre pouvoir. Nous à l’UDPS, nous ne changerons jamais, nous demeurons le rouleau compresseur. Sur notre passage, nous allons détruire tout le monde qui tenterait de blaguer avec nous », a déclaré Jean Marc Kabund.

Dans un communiqué sanctionnant la conférence des présidents du FCC dans la nuit de mardi 12 novembre 2019 , le FCC indique avoir appris avec indignation les propos tenus ce même mardi par Jean-Marc Kabund-a-Kabund, président ai de l’UDPS et 1er vice-présidént de l’Assemblée nationale.

“Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’égard de son autorité morale et de l’ensemble de ses membres. Propos de nature à plonger le pays dans une grave crise politique et institutionnelle dont il ne mesure pas les conséquences par manque de maturité politique”, indique le même communiqué.

FRANCINE KAPINGA. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 ⁄ 3 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?