Monde

RDC : Suspendu par le Ministre Kitobo, puis réhabilité par le PM, Jean Félix Mupande, DG de CAMI était victime d’un complot

KINSHASA, le 11 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— Suspendu par le Ministre des Mines Willy Kitobo, puis réhabilité par le Premier Ministre Ilunga Ilunkamba, le Directeur Général du Cadastre, Jean Félix Mupande, minier était victime d’un complot de la part de ses détracteurs qui ont tenté de l’écarter. 

En effet, dans sa lettre de suspension, le Ministre Kitobo a reproché au DG de CAMI une faute lourde, mauvaise gouvernance, dysfonctionnement, insubordination, ainsi que la gestion opaque des certains titres soustraits au contrôle Ministre. 

À en croire ses proches, ces « griefs sont creux, non précis et génériques ». Et comble du ridicule, la gestion opaque des certains titres soustraits au contrôle Ministre dont on lui reproche porte à croire que « la tâche du Ministre était de contrôler les titres au lieu de s’occuper des questions autrement importantes sur lesquelles la Nation l’attend ! ». 

Ils estiment « qu’au fil des jours, il s’est avéré que la suspension du DG de CAMI par son Ministre de tutelle n’avait rien d’une erreur comme ce dernier l’a prétendu, après que le Premier Ministre ait constaté cette grave faute administrative venant d’un Ministre et de surcroît Professeur d’université ». Craignant ainsi des représailles que cela pourrait engendrer, le Ministre des Mines a attribué cette irrégularité à ses collaborateurs.

En outre, en prenant une telle décision, « le Professeur d’Université KITOBO s’est trompé de combat pour endosser celui des collaborateurs du DG CAMI mus par une logique claire de “ôtes toi de là que je m’y mette” », et s’est « positionné comme porte-voix de ce groupe de prédateurs sans foi ni loi, aux intérêts et agendas divergents, qui ont juré d’abattre le DG Mupande même en recourant à des moyens immoraux ». 

Pire encore, déplore l’entourage de M. Jean Félix Mupande, « la manigance se base sur la publication hors contexte des documents internes frauduleusement soustrait de l’administration brisant ainsi l’éthique professionnelle et constituant à la limite une infraction ».

Le moins que l’on puisse dire, pour toute personne mieux informée sur le secteur des mines en RDC, le CAMI est un Service d’Excellence exemplaire dans le secteur sur le plan national et régional. Il contribue directement à l’enveloppe de revenus nationaux avec une productivité exceptionnelle 140.000 USD/ agent chaque année.

Raison pour laquelle il est pris comme modèle qui a inspiré un bon nombre des pays africains venus s’informer de son expérience (Cfr Banque Mondiale).

Et cette position exemplaire vient des initiatives courageuses du DG actuel qui contre vent et marée a introduit un système performant de gestion de titres miniers en remplacement de celui imposé par la Banque Mondiale.

Mieux, le CAMI avec des ressources limitées par rapport à celles des autres Services du Ministère des Mines est le seul, parmi ceux-ci à avoir des bâtiments en propre qui abritent ses activités à Kinshasa et partiellement en provinces.

« Après avoir parcouru, sans déceler un reproche significatif et pertinent, le rapport de la mission de contrôle de gestion au CAMI, les réponses de celui-ci ainsi que les commentaires modérés du Ministre sur les conclusions de l’audit. Il en ressort qu’il est tout à fait surprenant que le Ministre l’évoque pour sanctionner un mandataire qui fait son travail avec satisfaction et patriotisme depuis 15 ans », concluent les proches du DG Mupande.

Yvonne Mugaruka

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?