Monde

RDC : Soupçonné dans le meurtre de Floribert Chebeya, John Numbi se serait « exilé » au Zimbabwe

KINSHASA, le 20 Mars 2021 MNCTVCONGO—— Soupçonné dans le meurtre du défenseur des droits humains Floribert Chebeya et son chauffeur Fidèle Bazana, l’ancien inspecteur général des Forces Armées de la République démocratique du Congo et proche du Président honoraire Joseph Kabila, le Général John Numbi Banza Ntambo, serait en fuite au Zimbabwe depuis deux semaines où il s’est réfugié. 

L’Organisation de défense des droits humains Association pour l’accès à la Justice [ACAJ] qui le révèle, ce samedi 20 Mars 2021, ajoute que son chargé de sécurité a lui été arrêté et demande au gouvernement congolais et la communauté internationale de faire pression sur le pays d’Emerson Mnangagwa pour qu’il soit ramené en République démocratique du Congo. 

« URGENT : Le Gl JOHN NUMBI a quitté la RDC et s’est Réfugier au Zimbabwe il y a 2 semaines ! Son chargé de sécurité LUNDA wa NGOIE est arrêté. Le Gvt congolais et la Communauté internationale devraient presser vite le Zimbabwe pour qu’il soit ramené en RDC », renseigne Maître Georges Kapyamba, Coordonnateur de l’Ong ACAJ sur son compte Twitter. 

Depuis son départ de l’inspection général de l’armée, le Général John Numbi est visé par plusieurs organisations de défense des droits humains qui l’accusent d’avoir commis beaucoup de crimes lors de l’exercice de ses fonctions, outre l’assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. D’autres sources ont toujours dénoncé son implication dans l’affaire des Bakata Katanga (mouvements cesséssioniste Katangais attribué au seigneur de guerre Kyungu Mutanga Gédéon).

Le mouvement citoyen Congo Beni a d’ailleurs fait une révélation selon laquelle les miliciens Maï-maï Bakata Katanga qui seraient logés chez John Numbi auraient été transférés chez l’ancien patron de l’intérieur de la province du Haut-Katanga, Bobo Malulu Kalungwe. 

« Les Bakata Katanga qui étaient dans la ferme de John Numbi sont désormais cachés dans la ferme de Bobo Malulu, ancien ministre provincial de l’intérieur. Nous demandons aux services de sécurité de diligenter une enquête pour faire la lumière sur cette présence suspecte et dangereuse pour la paix et la sécurité des Haut-Katangais. », indique le mouvement citoyen Congo Beni dans un message diffusé sur les réseaux sociaux. 

Toutes nos tentatives de joindre le concerné à ce sujet n’ont jusque-là pas abouti. 

La Rédaction

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?