Monde

RDC-Politique : Le FCC se dit prêt à cohabiter avec le CACH si la violation de la constitution continue (Didace Pembe)

KINSHASA, le 23 octobre 2020 MNCTVCONGO—— Le Front Commun pour le Congo (FCC) s’est dit prêt à une cohabitation avec son partenaire de la coalition au pouvoir, le Cap pour le Changement (CACH), au cas où ce dernier continue à violer la Constitution suite à la prestation de serment des trois juges de la Cour Constitutionnelle intervenue, le 21 Octobre, devant le chef de l’État Félix Tshidekedi, a déclaré Didace Pembe à l’issue d’une réunion de plusieurs heures tenue dans la soirée du jeudi 22 octobre 2020 dans la concession de procokin à Kinshasa.

Le FCC estime que « la nullité » des nominations de ces juges est de plein droit, « conformément à la loi organique pertinente et ne reconnaît pas ces derniers, mais aussi ne se sentira lié par aucun acte qu’ils poseront », a indiqué le Rapporteur de la circonstance Didace Pembe.

La famille politique de Joseph Kabila, l’autorité morale, considère que la cérémonie de prestation de serment de trois nouveaux membres de la Cour constitutionnelle serait irrégulière. Car, selon le FCC, ces juges seraient nommés « de manière illégale ». Pour le FCC, Félix Tshisekedi a choisi « délibérément la violation de la Constitution, jusqu’à toucher aux symboles rituels de la République, à travers un passage en force qui fera date dans les annales très sombre de l’histoire politique du pays ». Ainsi, tient-il à réaffirmer que sa position sur le dossier de nomination des nouveaux juges constitutionnels « reste inchangée ».

Le FCC se dit prêt à assumer ses responsabilités, « au regard de la confiance que le peuple souverain a investi en lui, en lui octroyant la majorité à l’Assemblée nationale d’une part, et des prescrits de la Constitution d’autre part ». Par ailleurs, il rassure l’opinion tant nationale qu’internationale, qu’il va poursuivre son combat dans le respect de la constitution et loi de la République. Et qu’il entend user de toutes les voies égales pour atteindre son objectif et s’opposer à « toute initiative visant à déstabiliser les institutions de la République ».

Les présidents des groupements et partis politiques du FCC demande à la population de « rester mobilisée afin de faire barrage à toute tentative tendant à liquider l’héritage d’un combat commun en vue de la restauration des institutions démocratiques en RDC, un combat couronné par la première alternance pacifique du pouvoir ».

Mike Pakoto

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
15 ⁄ 5 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?