Monde

RDC-Parlement : La sénatrice Francine Muyumba contre les visites de l’ambassadeur américain Mike Hammer

KINSHASA, le 26 Mars 2021 MNCTVCONGO—— La sénatrice Francine Muyumba exprime son opposition au sujet des visites qu’effectuent les ambassadeurs et diplomates accrédités en République démocratique du Congo dans les institutions du pays, en particulier au Sénat et à l’Assemblée nationale. 

La plus récente, qui a d’ailleurs suscité la réaction de l’élue de la province du Haut-Katanga est celle de l’ambassadeur américain en RDC, Mike Hammer, rendue au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia, jeudi 25 Mars dernier, au cours de laquelle les deux personnalités ont notamment discuté de l’organisation des élections générales en 2023, mais aussi la situation sécuritaire du pays. 

Pour Madame Francine Muyumba, certaines questions qui relèvent de la souveraineté de la RDC ne peuvent pas être discutées entre ses dirigeants et des ambassadeurs. C’est de l’ingérence. 

« L’ordre du jour des chambres parlementaires ne peut faire l’objet d’un échange entre les ambassadeurs & les dirigeants aussi bien de l’Assemblée nationale comme du Sénat. Ça s’appelle tout simplement de l’ingérence. Faisons respecter nos institutions svp ! Nous sommes un Etat souverain. », a lâché la sénatrice Francine Muyumba, ce vendredi 26 Mars, dans un tweet. 

Pour rappel, Mike Hammer, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats-Unis en République démocratique du Congo, a été reçu, jeudi 25 Mars 2021 au Palais du peuple, par le président du bureau de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga. 

Le diplomate américain a déclaré, à l’issue de sa visite chez le speaker de la chambre basse du Parlement, être venu témoigner le soutien des Etats-Unis aux intérêts mutuels visant à promouvoir la paix et la prospérité en RDC.

Cependant, la question majeure de cette visite, a-t-il précisé, c’est « discuter de l’importance de s’assurer qu’il y aura des élections en 2023 comme programmé dans la Constitution. C’est essentiel pour montrer au peuple congolais qu’il y a de vrais changements et que le glissement de l’ancien régime est mort ». 

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
29 − 13 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?