Monde

RDC-MONUSCO : Leila Zerrougui exprime son indignation de l’effondrement de trois mines à Kamituga (Sud-Kivu)

KINSHASA, le 16 septembre 2020 MNCTV CONGO—— La représentante spéciale du secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui, s’est dite indignée concernant l’effondrement de trois mines artisanales à Kamituga, dans le Sud-Kivu.

Annonce faite par le porte-parole intérimaire de la MONUSCO, Mathias Gilmann, au nom de Mme Leila Zerrougui, au cours du point de presse hebdomadaire de l’ONU ce mercredi 16 septembre 2020 à Utax Africa à Kinshasa-Gombe.

Celui-ci a affirmé que ce type d’accidents arrive fréquemment et appelle à imposer des mesures de sécurité préventive pour protéger ceux qui travaillent dans ces mines. Leïla Zerrougui a aussi affirmé son soutien aux familles des victimes des groupes armés et des violences communautaires dans les provinces de l’Est de la RDC.

Par la même occasion, le Coordonnateur humanitaire adjoint en RDC, Diego Zorrilla, a fait savoir au cours de ce point de presse de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO) que les partenaires humanitaires et les donateurs sont mobilisés pour répondre au plan Multisectoriel de lutte contre l’épidémie d’Ebola à l’Equateur, pour un montant de quarante millions de dollars américains.

Cette annonce de Diego Zorrilla intervient après sa visite la semaine dernière dans la province de l’Equateur, en compagnie des ambassadeurs des USA, du Royaume-Uni et du Canada ainsi que le professeur Jean Jacques Muyembe TamFum, chargé de la riposte contre Ebola. Il a indiqué que les appuis sont par rapport à la santé mais aussi la logistique et la communication.

La Monusco, les Agences, Fonds et programmes des Nations Unies présents en RDC vont célébrer le vendredi 18 septembre 2020 à l’Université Catholique du Congo (UCC), à Mont-Ngafula, un double événement : la célébration de l’anniversaire des 75 ans des Nations Unies et de la Journée internationale de la paix, célébrée chaque année le 21 septembre, a annoncé ce jour la Mission Onusienne à Kinshasa.

En ce qui concerne la situation sécuritaire, elle demeure préoccupante dans la partie Est de la RDC, précisément dans la province de l’Ituri, en raison des tensions communautaires existantes (Hema et Bira dans les territoires de Djugu et Irumu), selon le porte-parole militaire de la MONUSCO, le Lieutenant Colonel Tabore Haidara Noctar.

Il a par ailleurs précisé que, les groupes armés poursuivent leurs attaques contre les forces de défense et de sécurité et surtout contre les populations civiles dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, a indiqué, le Lieutenant Colonel Tabore Haidara Noctar. Les attaques ont ciblé ces dernières semaines les axes routiers, les bases des forces de défense et de sécurité (FARDC notamment). Le principal incident a été l’incursion le 04 septembre dernier d’assaillants basés à Djugu dans la Ville de Bunia.

Pour faire face à cette recrudescence de la violence contre les civils et les Forces de sécurité, la Force de la MONUSCO a intensifié ses patrouilles de jour comme de nuit pour protéger les populations et sécuriser les axes principaux particulièrement la N-27 entre Bunia et Mahagi a-t-il conclu.

Mike Pakoto

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 23 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer