Monde

RDC : Le mauvais état de la RN4 à la base de la hausse des prix des produits manufacturés et vivriers dans la province du Bas Uélé

BUTA, le 15 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Effectué actuellement le voyage sur RN4, axe Kisangani Buta constitue un véritable chemin de la croix. Plusieurs bourbiers se sont formés sur ce tronçon suite aux pluies abondantes qui s’abattent ces derniers temps dans la province de la Tshopo.

On dénombre 4 gros bourbiers et un pont effondré remplacé à la sauvette par des troncs d’arbres. Les véhicules et motos à la queu leu-leu, attendant le débouchage par leurs équipages pour s’effrayer le passage. Un travail périlleux, ou il faut espérer deux voire 3 semaines pour atteindre la destination, alors qu’il y a peu,10h suffisaient pour atteindre Kisangani ou Buta, une distance de plus de 300 km.

Comme le malheur des uns fait le bonheur des autres, doit-on, les riverains font de bonnes affaires. Les hommes érigent les barrières de déviation pour soutirer quelques sous aux usagers, l’opération qu’ils appellent pillage route à l’opposé au péage route légalement établis par l’autorité compétente, tandis-que les femmes et les enfants de leurs côté s’occupent de la restauration des passagers.

La province du Bas Uélé étant enclavée, le prix sur les produits manufacturés et vivriers en provenance des provinces de la Tshopo, Ituri, et Nord-Kivu, ont été revus à la hausse. La population lance un cri d’alarme auprès des autorités nationales que provinciales, afin de revoir cet axe routier, cela pour désenclaver le Bas Uélé. Ce qui lui permettra de bien passer la Noël et la bonne année, sinon c’est la catastrophe.

Emilie Badidi Yembe

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?