Monde

RDC : Le FCC prend acte de l’État de siège et condamne la destitution irrégulière de Zoé Kabila

KINSHASA, le 12 Mai 2021 MNCTV—— Dans un communiqué rendu public, mardi 11 Mai, le Front Commun pour le Congo, ex-plateforme politique de la coalition au pouvoir déclare avoir pris acte de l’État de siège décrété au Nord-Kivu et Ituri par le Chef de l’État.

« Le FCC partage la douleur des populations meurtries de ces deux provinces en proie à des violences qui y occasionnent quotidiennement mort d’hommes et destruction de bien », indique le communiqué.

La plateforme politique coordonnée par l’ancien Président de la République Joseph Kabila promet d’apporter tout son soutien aux Forces Armées de la RDC, qui comme elles ont eu à le démontrer contre le M23 notamment sont capables de venir à bout des forces négatives, pour autant que les moyens nécessaires soient mis à leur disposition et que grâce à une politique favorisant le consensus national, elles bénéficient de l’appui unanime de la Nation dans toute sa diversité.

Cependant, le FCC dit dénoncer tout types d’abus qui découleraient des mesures d’exception prises pour accompagner l’état de siège.

Abordant la destitution du gouverneur du Tanganyika, le Front Commun pour le Congo note avec indignation, que « la boulimie de pouvoir et la conception de l’autocratie de celui-ci caractérise l’union sacrée et l’amènent à vouloir assujettir tous les congolais et toutes les institutions de la République à la volonté d’une seule personne ne s’embrassant d’aucun scrupule, d’aucune règle, d’aucune limite ».

Le Front Commun pour le Congo fait remarquer à la cour constitutionnelle que ses arrêts dans les causes du gouverneur du Tanganyika contre assemblée provinciale et président et vice-président de l’Assemblée provinciale du Tanganyika contre cette dernière risquent de la décrédibiliser d’avantage.

« Le gouverneur du Tanganyika Zoé Kabila devrait être rétabli. Sa destitution n’a pas respecté le droit sacro-saint de la défense », lit-on dans ce communiqué signé par une trentaine de cadres du Front Commun pour le Congo.

Junior IKA

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 10 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?