Monde

RDC : L’armée dénonce « une campagne séditieuse » visant à « démoraliser les militaires et les opposer les uns contre les autres »

KINSHASA, le 12 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 12 novembre 2020 dans la capitale de la République démocratique du Congo, Kinshasa, les Forces Armées de la RDC (FARDC) condamnent avec véhémence ce qu’ils qualifient de « la campagne séditieuse, concoctée dans des officines rétrogrades mieux identifiées et bientôt détruites dédiée à la démoralisation des Forces Armées, dans le but d’opposer les militaires les uns aux autres ». 

Selon le Général Major Léon Richard Kasonga Cibangu, Commandant SCIFA, ces « inepties irréfléchies visent à déstabiliser le pays, oubliant que, apolitiques, nationales, les FARDC forment un tout inséparable, un maillon indissoluble, un corps bien huilé tout dévoué à la stabilité et la sécurité du Congo ». 

Il déplore qu’il est « superfétatoire de croire et d’admettre qu’un officier intellectuel et nationaliste, pétri des qualités morales choisisse, tout en connaissant les difficultés de la RDC, de les porter sur la place publique, tombant ainsi dans l’indiscipline. 

« Les FARDC précisent que pour leur fonctionnement harmonieux elles reçoivent diverses allocations financières, logistiques, techniques et structurelles, adaptées et conséquentes en vue des succès des opérations au travers d’une gestion transparente des ressources humaines et matérielles, débloquées continuellement de manière interrompue en fonction des contingences sécuritaires et des besoins stratégiques exprimés par l’EMG sous l’égide du Chef de l’État, Commandant suprême », indique le Général Major Léon Richard Kasonga. 

Il ajoute que « les militaires sont rémunérés mensuellement, équipés de manière professionnelle et bénéficiant de l’attention du commandant suprême », mais aussi les officiers nouvellement nommés ont reçu les frais d’installation avant leur prise de fonction tout comme les officiers généraux ont reçu leurs véhicules. Contrairement à ce qui se dit sur les réseaux sociaux quant à cette question. 

En ce qui concerne la délocalisation annoncée du Quartier Général de l’État Major Général des FARDC à Kinshasa, le Commandant SCIFA indique que les Forces Armées Congolaises « s’étonnent que la réforme savamment imaginée pour la professionnalisation de notre outil de défense qui exige la construction d’un nouveau Quartier Général des FARDC devienne un sujet de controverse ». 

D’après Léon Richard Kasonga « la vétusté du bâtiment actuel abritant le Grand Quartier Général des FARDC ainsi que le nombre de plus en plus important de cadres militaires œuvrant à l’Etat Major militent pour un nouveau Quartier Général ». À l’en croire en 2009 déjà, l’EMG avait reçu mission de rechercher localiser et proposer un site pour construire un nouveau QG en dehors de Mont Ngaliema, site présidentiel. Ainsi donc explique-t-il, déplacer aujourd’hui le QG de l’EMG découle d’une planification bien ordonnée et conforme à la montée en puissance de notre outil de défense. 

Il soutient par ailleurs que « les auteurs de l’appel à la révolte doivent savoir que leur brouhaha ne passera pas ». Au contraire, il les appelle à œuvrer pour « la solidification et au renforcement des liens entre les vaillants combattants des FARDC ». 

Face à cette campagne séditieuse, il appelle les militaires à demeurer unis, vigilants et disciplinés derrière le commandant suprême, estimant que les militaires ne doivent pas se laisser ni influencer, ni entraîner dans des polémiques qui n’ont aucun rapport avec nos missions Constitutionnelles. 

Il invite également les opérateurs politiques de tous bords à s’abstenir d’épiloguer sur les forces armées et d’adresser des invectives au commandement des forces armées. Cet appel, conclut-il « vaut un avertissement, car l’armée est apolitique ». 

Steve Wembi

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 24 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?