Monde

RDC : Lambert Mende quitte le FCC de Joseph Kabila pour l’Union sacrée de Félix Tshisekedi 

KINSHASA, le 13 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— Le Front Commun pour le Congo se vide petit à petit de ses membres. Après Alphonse Ngoy Kasanji, Steve Mbikayi et les autres, c’est autour de Lambert Mende Omalanga de claquer la porte du regroupement cher au président honoraire Joseph Kabila Kabange pour rejoindre l’union sacrée de la Nation du président Félix Tshisekedi. 

L’ex-ministre de la Communication et porte-parole des derniers gouvernements de l’époque Kabila a décidé de rejoindre officiellement la nouvelle coalition avec son parti politique : la Convention des Congolais Unis (CCU). 

Dans un entretien accordé mardi au Magazine Jeune Afrique, le nouveau président du Conseil d’administration des Lignes Maritimes Congolaises justifie cette décision notamment par la volonté de contribuer au rétablissement de la cohésion nationale. 

« Nous avons décidé d’apporter notre appui à cette coalition gouvernementale élargie pour mettre fin à la crise politico-institutionnelle qui freine depuis plusieurs mois l’émergence de la RDC. Nous voulons contribuer au rétablissement de la cohésion nationale et à l’éradication du climat délétère provoqué par les polémiques stériles et fratricides qui menacent nos intérêts nationaux », a confié Lambert Mende à nos confrères de Jeune Afrique.

Cependant, cette adhésion du clan Mende à l’union sacrée n’est pas sans conditions. Dans son intervention à Jeune Afrique, il a expliqué que trois conditions ont été posées au Chef de l’État Félix Tshisekedi par son parti politique. 

« D’abord, cette initiative doit être une coalition ouverte aux entités politiques désireuses de négocier un programme de gouvernement avec le président de la République, conformément aux dispositions de la Constitution. Ensuite, nous avons demandé au chef de l’État de s’impliquer pour faire abandonner toute idée de chasse aux sorcières, que caressent ouvertement un certain nombre de ses partisans à l’encontre des membres du FCC », a-t-il poursuivi.

Et d’ajouter : 

« Enfin, nous avons insisté sur la préservation de la dignité, de l’honneur et de la sécurité du président de la République honoraire, Joseph Kabila Kabange, pour le rôle déterminant qu’il a eu à jouer aussi bien dans l’élan de stabilisation et de normalisation qu’il a impulsé que dans l’alternance démocratique dont le pays a bénéficié il y a deux ans ».

Interrogé pour savoir s’il aurait au préalable informé l’autorité morale du FCC Joseph Kabila de cette décision avant de la rendre publique, Lambert Mende dit avoir agi en toute liberté. « Je n’avais donc pas à solliciter au préalable l’Autorité morale du FCC. Notre adhésion au FCC n’a jamais eu pour conséquence de réduire notre liberté de pensée ou d’expression », a-t-il souligné. 

S’agissant de l’Union sacrée de la Nation, l’ancien Ministre de la Communication et médias estime, qu’étant une large coalition gouvernementale, « elle devra permettre d’élaborer un programme de gouvernement, et qu’il appartiendra au Président de la République, qui en est l’initiateur, d’en suivre la mise en œuvre au jour le jour, au risque de la voir se déliter ». 

Pour leur part (lui et son parti la CCI), ils attachent « beaucoup d’importance aux mesures susceptibles de garantir et de consolider la transparence du processus électoral et l’indépendance de la magistrature ». Et souhaitent également « favoriser la réconciliation nationale, grâce à l’instauration d’un système de justice transitionnelle ».

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
28 + 28 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?