Monde

RDC : « La signature ou l’annonce d’une pétition contre les membres du Bureau de l’AN ne consacre pas la déchéance du Bureau » (Boniface Balamage)

KINSHASA, le 03 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Le deuxième Vice-président du Bureau de l’Assemblée nationale, le député national Boniface Balamage Nkolo, a réagi ce jeudi 03 décembre 2020 à l’annonce la veille de son collègue Muhindo Nzangi, d’une pétition contre leur Bureau qui aurait déjà atteint 250 signatures et devrait aboutir à la déchéance du Bureau.

Dans une mise au point d’une page, le Président national du Parti Éveil de la Conscience pour le Travail et le Développement (ECT), estime que « l’initiateur principal de la pétition contre le Bureau de l’Assemblée nationale devrait revoir ses calculs. »

Selon lui « la signature ou l’annonce d’une pétition contre les membres du Bureau de l’Assemblée nationale ne consacre pas la déchéance du Bureau », indiquant que « la pétition est soumise à une procédure longue est incertaine quant à son issue ».

« Elle doit passer par les étapes de la procédure, conformément au Règlement intérieur de la
chambre basse. A chaque étape, elle peut connaitre une paralysie. Si les autres étapes sont franchies, c’est la plénière qui se prononce par vote. Or pour le cas d’espèce, la plénière est consciente de ce cette énième tentative procède de la démarche de déstabilisation non du Bureau mais de l’Institution Assemblée nationale », fait remarquer le député Boniface Balamage.

Et d’ajouter :

« Il ne s’agit pas, ici, d’une censure contre le Bureau mais une démarche politicienne afin d’affaiblir l’Assemblée nationale et la recherche désespérée d’une majorité annoncée. Cette démarche est passée par les affaires WEMA, policiers, autres annonces et le Conseil d’Etat. »

Par ailleurs, il indique que « les membres du Bureau restent sereins et les Députés demeurent conscients des attaques constamment faites contre l’Assemblée nationale ». Pour lui, parler de 250 signatures n’est juste qu’un effet d’annonce car, pour mouvoir une pétition il faut seulement 125 signatures concernant la Présidente et 50 signatures s’agissant des autres membres du bureau.

En outre, souligne ce cadre du regroupement AAB, deuxième force politique du Front Commun pour le Congo, « l’appartenance à la majorité parlementaire ou à l’opposition se fait par déclarations écrites des groupes parlementaires faite au Bureau de l’Assemblée nationale au début de la législature et ce, pour toute la durée de la législature, conformément au Règlement de la chambre ».

La majorité parlementaire ne se constate pas par une pétition. Même s’il y aurait un Député de la majorité qui ait signé une pétition contre un membre du Bureau, le Député demeure de la majorité et rien ne vous rassure que dans l’urne il se comportera tel que vous le voulez, conclut Boniface Balamage.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
15 + 1 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?