Monde

RDC : La présence de l’armée Rwandaise signalée dans les opérations contre les FDLR dans l’Est

KIGALI, 12 Novembre MNCTV – -, La présence des éléments de l’Armée rwandaise RDF a été signalée dans les opérations contre les rebelles Rwandais FDLR lacées par les Forces armée de la République démocratique du Congo (FARDC) dans l’Est de la RDC, après la mort de Juvénal Musabimana, commandant des FDLR tué samedi 9 au Nord-Kivu.

Les détails bien précis sur la mort de ce commandant FDLR étaient mieux communiqués par quelques haut responsables RDF dans plusieurs salon de Kigali, Curieusement, plusieurs proches  DRF ont même twitté sur sa mort.

Quelques responsables locales de la région du Nord-Kivu ont affirmé avec vu des militaires du RDF se diriger dans le Parc de la Virunga. D’après certaines sources, Jean-Michel Africa hésitait ces derniers temps à utiliser son téléphone. Il se croyait sous la menace d’une opération conjointe des armées rwandaise et congolaise. 

Des sources ont révélé que RUD-Urunana avait été créé par les services de renseignement ougandais avec pour mission spécifique de déstabiliser le Rwanda sous la coordination de Philemon Mateke. Ce dernier a également été l’interlocuteur privilégié des FDLR et des dirigeants ougandais. Selon des sources, Museveni a confié à Mateke “de veiller à ce que ce partenariat fonctionne”.  

Les renseignements classifiés sur Musabyimana alias Jean-Michel Afica montrent également qu’il était en contact permanent avec le ministre d’État ougandais aux Affaires régionales, Philémon Mateke, qui a travaillé sans relâche pour unifier les forces qui cherchent à déstabiliser le Rwanda et que les dirigeants du «P5 ”Comme le major Frank Ntilikina (adjoint de Kayumba Nyamwasa dans la branche armée du P5), FDU Inkingi a eu de fréquentes communications avec lui. Le Maj Ntilikina est basé en France et fréquente l’Ouganda et reste en communication constante avec les hauts fonctionnaires de ce pays.

La mort du général Musabyimana alias Jean-Michel Africa est un coup dur porté aux FDU-Urunana et au gouvernement ougandais qui l’a créée. Cette année seulement, le RNC a été décimé en RDC, ses hauts commandants ont été tués et d’autres ont été appréhendés et rapatriés au Rwanda. Le commandant supérieur Sibo Charles a été tué, le commandant Habib Mudathir a été capturé vivant avec 25 autres et rapatrié à Kigali où ils sont jugés par un tribunal. Un grand nombre des personnes capturées sont des Rwandais, d’autres des Ougandais (4) et des Burundais (3), ont tous avoué le rôle de l’Ouganda dans son recrutement et sa facilitation pour rejoindre le RNC.

Selon la RFI, après la mort de Jean Michel Africa, plusieurs responsables de mouvements politico-militaires rwandais dénoncent «une campagne de l’armée rwandaise visant à décapiter leurs chefs ». Une version fermement démentie à Kinshasa.

Anicet Bisengimana MNCTV avec Newtimes et RFI.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?