Monde

RDC : La CENCO exhorte Félix Tshisekedi d’évaluer sérieusement le contenu de l’Accord avec le FCC pour sortir de la crise actuelle

KINSHASA, le 09 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Les évêques membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo (CENCO) proposent au Président de la République deux pistes de solution pour résoudre la crise politique que connaît le pays, laquelle crise est née de la persistance des divergences entre les deux forces politiques membres de la coalition au pouvoir à savoir : le Front Commun pour le Congo et le Cap pour le Changement.

Dans un mémorandum adressé à Félix Tshisekedi, ce lundi 09 novembre 2020, à l’occasion des consultations nationales en cours en vue de la Création d’une Union Sacrée de la Nation, la CENCO propose notamment une évaluation profonde de l’accord FCC-CACH.

« Quant à la résolution de la crise proprement dite, nous vous proposons deux pistes : l’axe politique qui porte sur l’évaluation de la coalition et l’axe électoral qui appelle les réformes nécessaires en vue de redonner à notre peuple la confiance au prochain processus électoral pour avoir des institutions fortes de légitimité pouvant rapidement booster le décollage d’un véritable État de droit », indique la CENCO dans son mémo.

S’agissant de l’axe politique, les évêques de la CENCO exhortent Félix Tshisekedi « d’évaluer sérieusement le contenu de l’accord qui régule la coalition FCC-CACH, le fonctionnement de celle-ci pour voir s’il y a possibilité d’une révolution à l’interne ». Au cas contraire en tant que garant de la Nation « d’assumer ses responsabilités en prenant en âme et conscience devant Dieu et la Nation la décision qui convient en vertu de l’article 69 de la Constitution ».

Quant à la piste électorale, la CENCO propose une réforme de l’appareil électoral, en insistant avant tout sur la « dépolitisation et le renforcement de l’indépendance des membres du bureau de la CENI » et recommande « des réformes consensuelles réalistes de la loi électorale ».

Selon les évêques de la CENCO, le peuple attend de ces consultations « des résultats qui donnent des indications de prendre un nouveau système de gouvernance qui est au centre des préoccupations des acteurs politiques ».

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 + 17 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?