International

RDC : Jean-Marie Runiga plaide pour le rapatriement des ex-combattants M23 réfugiés au Rwanda et ailleurs

KIGALI, le 27 Juillet 2020 MNCTV—— Le président des ex-combattants du Mouvement du 23 Mars (M23) réfugiés au Rwanda, Jean-Marie Runiga, a appelé le Gouvernement congolais à procéder au rapatriement des ex-combattants du mouvement M23 réfugiés au Rwanda, en Ouganda et ailleurs. 

Selon ce dernier, c’est en application de l’accord de Kigali, signé entre le Gouvernement congolais et le mouvement M23 le 12 Juillet 2019 après deux jours de discussion dans la capitale Rwandaise, discussions pour lesquelles le Rwanda était facilitateur. 

« Depuis que nous sommes partis en dehors du Congo nous avons fait à peu près 7 ans. Dans ces 7 ans il y a eu des discussions ça et là entre le Gouvernement congolais et l’ex M23, mais c’était pas encore réussi. L’année passée à partir des échanges entre le président du Congo, Félix Tshisekedi et Paul Kagame du Rwanda, ils ont décidé à ce que ce problème des M23 soit résolu pour que la paix revienne à l’Est de la RDC dans la région des grands lacs », a confié Jean-Marie Runiga à Mnctvcongo. 

Et d’ajouter : « C’est pourquoi à cette période au mois de Juillet, le 11 et le 12, il y à une délégation de la RDC qui est venue à Kigali et la délégation de l’ex M23 également. On s’est rencontré à Kigali et nous avons discuté pendant 2 jours. Lors de ces échanges, le Rwanda était facilitateur ». 

À l’en croire, à l’issue de ces échanges, un accord avait été signé dans lequel il avait été convenu que les ex-combattants M23 puissent être rapatriés au pays, pour permettre à ceux qui veulent intégrer l’armée de le faire et ceux qui désirent embarrasser la carrière politique, de le faire également. Une feuille définissant la manière dont devrait se dérouler ce processus de rapatriement avait aussi été signé le 28 octobre 2019, toujours à Kigali, a-t-il précisé. 

« Nous attendons que le gouvernement congolais vienne, selon l’accord signé, prendre les ex combattants M23 pour qu’ils rentrent au pays. Ils sont prêts partout où ils sont pour retourner. Que les gens vivent dans la paix et qu’ils regardent dans la voie du développement », a souligné J-M Runiga. 

La guerre a beaucoup duré au Congo, les gens meurent, les gens ne travaillent pas. Il est temps que ça s’arrête et que les gens retrouvent la paix. Nous avons déjà signé un accord dans ce sens, et nous nous sommes dans la logique de la paix. Nous attendons que les autorités congolaises fassent l’implémentation, a-t-il conclu. 

Pendant la même occasion, le chef de l’ex rébellion a démenti la rumeur selon laquelle, l’ancien porte-parole militaire du M23, le Colonel Vianney Kazarama serait déjà dans l’Est de la République Démocratique du Congo pour rejoindre une éventuelle rébellion. 

Il faut noter cet appel s’ajoute à celui lancé récemment par les ex-combattants présents sur le sol Congolais, précisément dans le territoire de Rutshuru, mais aussi à une période où des accusations sont portées contre ce mouvement sur une éventuelle reprise des combats dans l’Est de la RDC où il a été rapporté des attaques des M23 contre les positions de l’armée. Accusations niées par le mouvement.

Steve Wembi. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 15 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer