Monde

RDC : Injures contre Jeannine Mabunda : la sénatrice Victorine Lwese invite les Congolais à protester contre la culture de l’injure facile

KINSHASA, le 15 septembre 2020 MNCTV CONGO—— Le monde politique congolais apporte son soutien à la présidente de l’Assemblée nationale Jeannine Mabunda, victime des injures de la part des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, pour dénoncer cet acte qualifié d’atteinte à la dignité de la personne humaine qui pourtant est sacrée.

Indignée par les propos injurieux contre Jeannine Mabunda, la sénatrice Victorine Lwese invite tous les congolais à « protester contre la culture de l’injure facile qui risque de gangrener notre société si la loi du sience persiste, mais aussi à manifester leur solidarité à l’égard de la présidente de l’Assemblée nationale » qui, selon elle, a été « insultée simplement parce qu’elle est une femme ». Ce qui est inadmissible !

Dans une déclaration sur sa page Facebook, l’élue des élus du territoire d’Ilebo dans la province du Kasaï s’interroge sur le fait que « les idéologies politiques qui poussent chaque camps à se cramponner, parfois sans raison, sur ses positions », constituent-elles « une raison suffisante pour porter atteinte à la dignité de la personne humaine qui est sacrée conformément à la constitution de notre pays ».

Selon Victorine Lwese, « débiter des insanités sur la personne de la Présidente de l’Assemblée Nationale ne relève pas du combat politique, mais Plutôt, mais plutôt du déficit éducationnel et du manque de respect vis-à-vis de la femme ».

Elle ajoute que « ceci traduit la déchéance morale des auteurs de ces propos et l’incivisme des dirigeants des partis politiques qui ne forment pas leurs militants, ainsi que l’exige la loi sur les partis politiques.

Tout en appelant tous les Congolais à faire « bloc contre la culture qui nient l’égalité des sexes et la complémentarité », la sénatrice Victorine Lwese estime que « pour servir d’exemple, les auteurs des ces insultes doivent être traduits en justice afin qu’ils subissent la rigueur de la loi ».

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 + 29 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer