Monde

RDC-Gratuité de l’Enseignement : comment et pourquoi sont nées les nouvelles provinces éducationnelles [Tribune]

KINSHASA, le 25 novembre 2020 MNCTVCONGO——Nul n’ignore le soulagement qu’a apporté la gratuité de l’enseignement de base dans nos familles dès le début de sa mise en œuvre il y a un an. Cependant, nombreux ignorent ce que cette réforme devrait impliquer comme effort pour maintenir la qualité des enseignements à travers un territoire sous continent comme la RDC.

Dès son entrée en fonction le tandem Bakonga-Budimbu opte pour une gouvernance de proximité en vue de rapprocher les écoles des sous divisions censées suivre systématiquement leurs activités pédagogiques et ainsi veiller à la loupe au respect du programme scolaire national.

Au départ 30, les provinces éducationnelles ont évolué en nombre au cours de 5 dernières années selon le besoin exprimé par différents ministres qui se sont succédés, passant d’abord à 48 sous Gaston Musemena puis 56 suite à la scission opérée récemment par l’actuel ministre de l’EPST Willy Bakonga dans quelques anciennes provinces éducationnelles dans le souci selon lui de maintenir un contact étroit avec les écoles pour la plus part éloignées des provinces éducationnelles et leurs sous-divisions et donc difficile à inspecter suite au mauvais Etats des voies d’accès.

Une démarche qui répond aux craintes exprimées par l’opinion au regard de l’explosion du nombre d’élèves (4 millions de nouveaux admis) qui impacterait à coup sûr la qualité de l’enseignement. Ainsi, la gratuité devrait-elle rimer avec la qualité des enseignements tel que voulu par le chef de l’État et nécessite une réorganisation profonde et minutieuse du système éducatif de notre pays.

Daudet Lokando, Expert du Ministère de l’EPST

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 12 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?