Monde

RDC : Francine Muyumba salue l’attitude du Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba

KINSHASA, le 28 Janvier 2021—— La sénatrice Francine Muyumba a trouvé digne jeudi le comportement du Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Elle a apprécié son attitude face à ce qu’elle qualifie « de non respect des lois, manifesté par des manœuvres dictatoriales du présent régime ».

Pour Francine Muyumba, Sylvestre Ilunga a tenu une posture prompte d’un grand homme d’Etat, face aux attitudes inconstitutionnelles démontrées envers sa personne.

L’ex-présidente de la jeunesse panafricaine rappelle que les attaques lancées contre le chef du gouvernement, sont des manœuvres dictatoriales qui réduisent les espoirs d’une nation.

Sur Twitter, de manière proverbiale, l’élue du Haut-Katanga a évoqué qu’il serait judicieux comme le veut la sagesse, d’échouer intelligemment que de réussir bêtement.

Je tiens à féliciter le Premier ministre Ilunga Ilunkamba pour avoir su rester un grand homme d’Etat. Il a fait face au non-respect de nos lois, aux manœuvres dictatoriales réduisant les espoirs d’une nation. L’histoire saura réhabiliter les uns et les autres.

pic.twitter.com/kqGndZj3VH — Amb.Francine MUYUMBA NKANGA 🇨🇩 (@Muyumba) January 28, 2021

« Je tiens à féliciter le Premier ministre Ilunga Ilunkamba pour avoir su rester un grand homme d’Etat. Il a fait face au non-respect des nos lois, aux manœuvres dictatoriales réduisant les espoirs d’une nation. L’histoire saura réhabiliter les uns et les autres. La sagesse dit, mieux vaut échouer intelligemment que réussir bêtement. Le moment viendra où le peuple se prendra en charge », a-t-elle insisté.

La motion de censure initiée contre le Premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba par le député national Chérubin Okende a récolté mercredi 27 janvier 367 signatures, faisant tomber du coup le gouvernement.

Les députés nationaux ont accordé 24h au chef du gouvernement pour déposer sa lettre de démission auprès du président de la République.

Prenant acte du choix des élus du peuple, Sylvestre Ilunga a déclaré reconnaître la compétence de l’Assemblée nationale à examiner la motion de censure dès lors que celle-ci a été votée par plus de 300 députés nationaux mais Il a récusé la compétence du bureau Mboso de traiter de son cas.

Ouraganfm.cd/ Via MNCTVCONGO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 ⁄ 9 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?