Monde

RDC : Firmin Yangambi demande l’ouverture d’une instruction judiciaire relative aux résultats des élections de 2018

KINSHASA, le 09 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Dans une correspondance adressée au Procureur général de la République près la Cour de Cassation que notre Rédaction a pu consulter, l’avocat et Bâtonnier du Barreau de la Tshopo/Kisangani, Firmin Yangambi Libote, demande l’ouverture d’une instruction judiciaire afin d’établir la vérité des résultats des élections présidentielles, législatives nationales, législatives provinciales de 2018 publiés par Monsieur Corneille Nangaa, Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Selon Maître Firmin Yangambi, il s’agit notamment « d’obtenir les résultats bureau par bureau dûment dressés, d’en étudier l’arithmétique, de mener des enquêtes sur la fiabilité du circuit de transmission des résultats d’un échelon à un autre jusqu’à la présidence de la CENI, de recueillir les témoignages notamment des responsables des bureaux provinciaux de la CENI sur les circonstances de fait du dépouillement et du décompte des résultats, mais également d’examiner les PV des compilations des résultats ».

À en croire ce juriste, la motivation de sa démarche serait notamment les conséquences fâcheuses que la gestion des élections générales de 2018 a entraîné sur la société congolaise de manière globale, en ce compris d’instabilité institutionnelle actuelle qui plombe, selon lui, la reprise ordonnée de la société.

Il formule pour ce faire le vœu de voir le procureur général de la République près la Cour de Cassation accordé le bénéfice de sa diligence à cette requête.

Pour rappel, la RDC avait organisé en 2018 pour la troisième fois depuis le début de la troisième République des élections générales. Ces scrutins ont été sanctionnés par la victoire de Félix Tshisekedi du CACH à la présidentielle, devançant ainsi le candidat de la coalition Lamuka Martin Fayulu et le candidat du FCC, alors au pouvoir, Emmanuel Shadary. Au total 21 candidats étaient en lice.

Plusieurs candidats et observateurs avaient dénoncé des irrégularités dans ces élections, notamment par le fait que la CENI n’avait pas publié les résultats Bureau par Bureau.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 30 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?