Monde

RDC : Félix Tshisekedi annonce le rapatriement des restes de Lumumba en juin 2021

KINSHASA, le 14 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Au cours de son discours sur l’état de la Nation, prononcé ce lundi 14 décembre 2020, devant les deux chambres du Parlement réunies en Congrès le Président de la République démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a annoncé le rapatriement en juin 2021 des reliques de l’ancien Premier Ministre, Patrice Emery Lumumba.

Ceci est dans le but d’honorer ce héros national, à l’occasion du 61ème anniversaire de l’indépendance du pays, a précisé le Chef de l’État Congolais. Il sera ainsi offert à Lumumba une sépulture digne de son rang. 

« J’annonce le rapatriement prochain des reliques de notre héros national Patrice Emery Lumumba à qui il sera rendu un hommage mérité et organisé une sépulture digne le 30 juin 2021, à l’occasion du 61è anniversaire de l’indépendance de notre pays. » a déclaré Félix Tshisekedi. 

En septembre dernier, la justice belge avait donné son feu vert pour rendre les restes de l’ancien Premier Ministre congolais, Patrice Emery Lumumba, à sa famille. Il s’agit d’une dent qui devrait être rendue, après un décision favorable du parquet fédéral. 

Premier Premier Ministre de la République démocratique du Congo après l’indépendance, Lumumba devenu après héros de l’indépendance du Congo a été assassiné le 17 janvier 1961 avec l’aide d’hommes de main belges. En 2000, l’un de ces Belges, le commissaire de police Gérard Soete, a raconté avoir découpé et dissous dans l’acide le corps de M. Lumumba.

Dans un documentaire diffusé sur la chaîne allemande ARD la même année, M. Soete a affirmé avoir conservé des dents de M. Lumumba, en les montrant. En 2016, une dent a été saisie dans le cadre d’une enquête ouverte par le parquet fédéral sur la mort de l’ancien Premier Ministre.

Le 30 juin dernier, Juliana Lumumba (64), la fille de ce dernier, a adressé une lettre au roi Philippe lui demandant que les reliques de son père retournent « sur la terre de ses ancêtres ». Le juge d’instruction avait décidé que l’objet en question peut être libéré. La famille a été autorisée à aller chercher la dent au greffe.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
29 − 16 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?