Monde

RDC : Exploitation du Cobalt à Kolwezi : les 3 questions que devraient se poser les Congolais selon Emily Maltman

KINSHASA, le 24 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— L’ambassadrice de la Grande Bretagne en République démocratique du Congo a effectué récemment une visite dans la ville de Kolwezi, Chef lieu du Lualaba, après un passage à Lubumbashi dans le Haut-Katanga. 

Outre les échanges avec les autorités provinciales, la diplomate Britannique a profité de l’occasion pour visiter quelques entreprises minières de la province. Ici, elle a été intéressée par l’exploitation du Cobalt.  

Selon Emily Maltman, « il est clair que le secteur minier contribue énormément à l’économie congolaise. Vu que le cobalt est essentiel dans la croissance verte mondiale et peut attirer encore des investissements, les congolais devraient se poser trois questions ». 

La première question indique-t-elle, « est-ce que vous voulez aussi fournir des emplois propres et sûrs aux populations locales » ? D’après Mme Emily Maltman, « pour assurer un secteur artisanal il fallait un contrôle effectif, respect pour les droits humains, et des bonnes conditions de travail ». 

La deuxième question, ajoute-t-elle, « est-ce que vous voulez ouvrir le secteur aux investisseurs qui ont besoin d’un climat des affaires transparent » ? À cette interrogation, l’ambassadrice britannique estime qu’il « fallait une amélioration à travers les éléments, l’exécution des contrats par exemple est un point faible ».

Pour terminer, la troisième question « y’a t’il une vision commune pour les recettes minières » ? À ce propos, Emily Maltman pense que « Kolwezi reste une ville en développement, mais elle devrait être la plus riche en RDC après la décentralisation ». Cependant, il fallait pour cela, estime-t-elle, « une meilleure transparence des budgets étatique pour réaliser une vision partagée ».

La RD Congo produit 60 % de l’approvisionnement mondial en Cobalt. Le minerai est utilisé pour produire des batteries lithium-ion qui alimentent les voitures électriques, les ordinateurs portables et les smartphones.

Cependant, le processus d’extraction a souvent été la cible de critiques liées à l’exploitation minière illégale, aux violations des droits de l’homme et à la corruption.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 9 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?