Monde

RDC-Enjeux : Sele Yalaghuli brise l’omerta, lamine Bilomba et fixe l’opinion

KINSHASA, le 14 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Dans une sortie de presse véritable réponse du berger à la bergère sur Top Congo, le Ministre des Finances Sele Yalaghuli a tenu à répondre aux diverses supputations sur son action supposée bloquer le Président de la République pour le compte du FCC mais aussi les controverses autour du projet de loi portant reddition des comptes pour l’exécution du Budget exercice 2019. Ce, surtout après le passage sur la même radio, à la même émission, du conseiller à la présidence Marcellin Bilomba.

Sele Yalaghuli y tord la rumeur selon laquelle il oeuvrerait pour nuire au président Félix Tshisekedi par un subtil bloquage de paiement de certains frais dont particulièrement les salaires de militaires et autres fonctionnaires comme soutenu par le Secrétaire Général de l’UDPS Augustin Kabuya. « Je n’ai pas reçu mandat de mon parti de bloquer le Président », a-t-il dit en substance et d’assurer : « les militaires sont payés en priorité depuis que je suis là, en suite la police, les enseignants, les médecins et à la fin les membres des cabinets ».

Le Ministre des Finances recadre Marcellin Bilomba au sujet du dépassement budgétaire à la présidence supposée due notamment par la prise en charge de l’ancien Président Kabila : « les dépenses de l’ancien président et anciens premiers ministres sont imputées dans la ligne budgétaire du ministère du Budget et non de la Présidence », lâche-t-il.

Le dossier du passeport n’a pas manqué sur la table. Face aux journalistes Patient Ligodi, Willy Kalengayi et Christian Lusakweno, l’homme affirme avoir fait sa part. : « J’ai fait ma part dans le dossier de passeport, il y a trop longtemps. J’ai reçu le document un jeudi et j’ai signé un lundi », dixit Sele Yalaghuli qui n’a pas manqué de dénoncer la gestion de l’Etat par les réseaux sociaux puisqu’ayant reçu le dossier jeudi, le vendredi suivant il se disait dans les réseaux sociaux qu’il bloquait.

Il faudra rappeler à l’opinion que le rififi né de l’exposé du Ministre des Finances sur le projet de loi portant reddition des comptes survient dans un contexte des tensions institutionnelles dans la coalition FCC-CACH avec un saut dans le vide quant à l’avenir.

Danny Ngubaa

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 12 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?