MNCTV

RDC: dix civils tués dans une attaque de milice à Beni

Dix civils ont été tués mardi soir dans une attaque attribuée à la milice d’origine ougandaise des Forces démocratique alliées (ADF) dans la région de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont indiqué mercredi des sources locales.

«Les ADF ont fait incursion vers 20h00 (18h00 GMT) dans la localité de Kokola. Ils ont tué dix civils, certains par arme blanche et d’autres par arme à feu», a déclaré à l’AFP Donat Kibwana, administrateur du territoire de Beni. L’armée régulière avait annoncé la semaine dernière des opération d’«envergure» dans la région de Beni, théâtre de massacres de civil depuis cinq ans. 

«Les ADF sont coincés par le feu de l’armée congolaise. C’est ainsi qu’ils cherchent à semer la terreur au sein de la population», a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’armée dans la région, le major Mak Hazukay. «Nous continuons notre travail. Cependant nous déplorons ce qui est arrivé à nos compatriotes à Kokola», 

Kokola», a-t-il ajouté, en refusant de se prononcer sur le bilan humain de l’attaque des miliciens. Deux responsables de la société civile ont regretté que les opérations militaires se concentrent autour de la ville de Beni, qui abrite aussi une base de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

«Pourquoi les opérations militaires se concentrent-elles seulement autour de la ville de Béni ? Ce sont pourtant les agglomérations du territoire qui sont beaucoup plus visées par les ADF», a déclaré la présidente de la société civile, Noella Katongerwaki. «Nous saluons le lancement des opérations militaires mais nous demandons que cela se fasse sur les trois axes: centre, sud et nord», a renchéri son collègue Teddy Kataliko.

«Ces opérations ont été lancées seulement au centre, autour de Beni ville, et nous avons l’impression qu’on laisse un couloir vers le nord où nous avons observé les déplacements des ADF de l’est vers l’ouest pour s’échapper», a-t-il développé. 

Historiquement des rebelles ougandais qui luttent contre le président Yoweri Museveni, les ADF se sont repliés dans l’est de la RDC dans les années 90. L’État islamique a revendiqué certaines de leurs dernières attaques depuis le début de l’année, mais il n’y a pas de preuve irréfutable d’une affiliation des ADF au «groupe Etat islamique – province d’Afrique centrale». Un rapport des Nations un. 

Un rapport des Nations unies propose un retrait sur trois ans des quelque 16.000 Casques bleus déployés en RDC. Le Conseil de sécurité doit prolonger dans les prochains jours le mandat de la Monusco.

La Monusco «continuera de protéger les agglomérations et la population congolaise, mais, également à la demande des forces armées congolaises, elle pourra apporter des appuis de différentes sortes», avait indiqué le porte-parole de l’armée le général Léon Kasonga au lancement des opérations dans la région de Beni.

Source: Figaro et AFP. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 19 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?