Monde

RDC : Destitution de Jeanine Mabunda : la Sénatrice F. Muyumba salue la bravoure d’une femme qui a osé

KINSHASA, le 11 décembre 2020 MNCTVCONGO—— La Présidente de la Chambre Basse du Parlement de la République démocratique du Congo, Madame Jeanine Mabunda, a été destituée, jeudi 10 décembre 2020, de ses fonctions à la suite d’un vote consécutif à une pétition lancée contre elle et les autres membres de son Bureau. 

Lors d’une plénière présidée par le Bureau d’âge, 281 députés sur les 483 présents dans la salle de Congrès du Palais du peuple ont voté pour la destitution de Mme Mabunda. 200 autres lui ont apporté leur soutien, mais ce n’était pas suffisant pour lui permettre de conserver le fauteuil.

En réaction, la Sénatrice Francine Muyumba, sa camarade du Front Commun pour le Congo, dit s’incliner face à ce résultat et salue la bravoure d’une femme qui a osé, et qui est plutôt victime d’un climat politique cahotique.  

« Nous nous inclinons devant une pratique démocratique. C’est l’occasion pour moi de saluer la bravoure d’une femme (Jeanine Mubunda), une femme qui a osé, victime d’un climat politique chaotique, elle demeure pour nous une femme d’avenir. Oui la bataille est perdue mais la lutte continue », a dit Francine Muyumba au travers son compte Twitter. 

Abordant dans le même sens, le Front Commun pour le Congo, famille politique de Mabunda, a reconnu avoir perdu la bataille importante et promis de poursuivre le combat pour préserver les acquis de la démocratie et de l’unité nationale. 

« Le FCC a perdu une bataille importante. Mais son combat pour la préservation des acquis démocratiques, de l’unité nationale et de la stabilité, en vue de l’émergence du pays, est loin de s’arrêter. A tous les patriotes de resserrer les rangs derrière ces challenges », a déclaré le Professeur Néhémie Mwilanya, son Coordonnateur. 

Membre du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) affilié au Front commun pour le Congo (FCC), Jeanine Mabunda est parmi les fidèles de l’ancien président Joseph Kabila. Elle a été visée par une pétition, ainsi que les autres membres du Bureau de la chambre basse du Parlement.

Les signataires de la pétition ont reproché plusieurs griefs à la présidente du Bureau de l’Assemblée nationale. Il s’agit notamment, de faute grave et l’incompétence notoire. Âgée de 56 ans, Jeanine Mabunda était à la tête de l’Assemblée nationale depuis le 24 avril 2019. Elle a dirigé cette chambre du Parlement pendant une année et 7 mois.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 17 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?