Monde

RDC : Des députés nationaux et sénateurs suspendent leur participation aux plénières pour dénoncer l’insécurité dans l’Est du pays

KINSHASA, le 22 Avril 2021 MNCTV—— Suite à la recrudescence des tueries dans l’Est du pays, une centaine de députés nationaux des provinces de l’Ituri, Nord et Sud-Kivu, l’espace Katanga, Tshopo, Bas et Haut-Uélé ont décidé de suspendre leur participation aux plénières à l’Assemblée nationale. Ils dénoncent la montée de l’insécurité et les tueries qui ont rapproché des villes comme Bunia et Goma.

Le député national Gracien Iracan, élu de la province de l’Ituri, a précisé qu’il est impossible qu’ils puissent continuer à siéger alors que la population qui les a voté est massacrée du jour au lendemain. 

« Nous avons trouvé que les tueries sont en train de continuer en RDC et de plus en plus les groupes armés se rapprochent des villes et là nous trouvons que c’est très dangereux. Vous avez vu celle de Bunia qui a reçu une menace sérieuse où il y a eu plus 20 personnes tuées,  la semaine antérieure c’était Goma, la ville de Beni est souvent quadrillée par les miliciens », a-t-il déploré. 

Ces signaux sont sombres et ça nous inquiète en tant que représentant légitime du peuple, a-t-il ajouté. 

« Il ya des processus qui sont en cours, je voudrais préciser que nous sommes sortis avec des députés du Grand Kivu, Katanga et l’ancienne province Kanyamuhanga. Il faut faire pression sur l’Assemblée nationale pour qu’elle aussi puisse mettre du pression sur le gouvernement, la Présidence pour qu’il y ait des militaires suffisants pour sécuriser la population. Nous devons accélérer la pression », a souligné le député Gracien Iracan. 

À noter que cette démarche a également été suivie par les sénateurs élus de la province de l’Ituri jeudi qui ont même quitté la salle des plénières du Sénat accompagnés par leurs collègues du Bas-Uélé et Haut-Uele. 

Rappelons que le 20 Avril 2021, dix-huit personnes dont dix civils et 8 miliciens ont perdu la vie dans le Nord-Est du pays, plus précisément dans la province de l’Ituri. Des combats violents ont éclaté entre l’armée congolaise (FARDC) et les miliciens FPIC qui étaient venus attaquer les villages de la communauté Hema dans la localité Nyara, à moins de 5 km de la ville de Bunia en territoire de Djugu.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
24 − 21 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?