Monde

RDC-Crash Antonov : les détails des 4 corps en putréfaction, 8 armes, munitions découverts près d’Okoto (Sankuru

OKOTO, MNCTV 13 octobre 2019: La localisation du lieu du crash de l’aeronef marque russe Antonov s’étant crashé en RDC avec du matériel et personnel de la présidence est désormais connue. 

C’est aux alentours d’Okoto, village du Sankuru, au secteur Bakutshu Lokenye, dans l’espace Kasaïen que ledit appareil en mitraille a été retrouvé par le chef du secteur de Bakutshu Lokenye accompagné des agents de la Police. L’information a été confirmée par la structure Catholic Relief Services. 

“Antonov Des habitants du village Okoto affirment avoir vu des débris d’avion et quatre corps. L’avion se serait écrasé à 7 kilomètres de leur village en pleine forêt. Pas de liaison téléphonique avec Okoto “, a soutenu une source de votre rédaction qui a confié les détails. 

Lisez. 

Un agent de Catholic Relief services dit avoir vu le numéro 72903 sur l’un des débris de l’appareil dont la couleur serait bleu et blanc.

Selon l’agent de Catholic Relief Services, c’est le chef de secteur qui a ordonné après la découverte que les 4 corps soient inhumés parce qu’ils étaient en décomposition.

Un témoin oculaire contacté assure avoir vu l’avion écrasé de couleur bleu et blanc. 

Le village le plus proche de l’accident est Okoto, 7 km du lieu présumé du crash en pleine forêt. Les villageois d’Okoto ont relaté à l’agent de Catholic Relief Services avoir vu 4 corps, 8 armes et des munitions.

L’agent de Catholic Relief Services qui a échangé  avec votre site affirme que sur le lieu où les débris ont été découverts, il se dégage une très forte odeur. Ce qui, selon lui, laisse à penser que des corps en putréfaction sont encore à l’intérieur des morceaux de l’appareil. Les restes du crash sont enfoncés dans le sol jusque-là. 

Rappel nécessaire, c’est le jeudi dernier que cer avion-cargo qui assurait la logistique d’un déplacement du président congolais Félix Tshisekedi dans l’est de la République démocratique du Congo a été porté disparu.

En sus de toutes ces informations, il faudra savoir que Vladimir Sadovnichy, qui serait l’un des deux pilotes russes de l’Antonov 72 de l’armée congolaise, a été condamné à 8 ans et demi de prison au Tadjikistan pour trafic de contrebande, franchissement illégal de la frontière et violation des règles de transport international.

RÉDACTION MNCTV

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 16 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?