Monde

RDC : « Certains politiciens ne mesurent pas le niveau de risque auquel le devenir de notre République est exposé » (André Bokundoa)

KINSHASA, le 25 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Le Président National de l’Église du Christ au Congo (ECC), le Révérend Dr André Bokundoa -Bo-Likabe, s’est exprimé à l’occasion de la célébration de la fête de la nativité de Jésus-Christ de Nazareth, en la cathédrale du centenaire protestant de Kinshasa.

En prenant la parole, le Ministre Titulaire de la PIPKIN, a remercié Dieu pour lui avoir tiré de l’ombre de la mort pendant plusieurs mois passés à l’étranger suite à son état de santé avant de faire un aperçu sur la situation de la Covid-19.

« Pour la 1ère fois au 21ème siècle, nous célébrons les festivités de Noël et de bonne année en pleine crise sanitaire de Covid-19 avec beaucoup de restrictions. Nous avons perdu beaucoup d’êtres chers, fauchés par cette maladie. En plus de la mort, la maladie a créé la désolation sur le plan socio-économique en amenuisant le pouvoir d’achat de la population, menant à la faillite, au dépôt du bilan, au chômage forcé et au désespoir », a-t-il déploré.

Tout au peuple de Dieu, ces paroles du psalmiste qui dit : « Les liens de la mort m’avaient environné, et les angoisses du sépulcre m’avaient saisi ; j’étais en proie à la détresse et à la douleur » (Psaume 116 : 3). Oui, j’ai vécu et partagé cette expérience.

En ce qui concerne la situation sociopolitique de la RDC, le Professeur André Bokundoa a invité le peuple congolais à une rétrospective de l’année 2020 qui a été marquée par diverses incertitudes politiques. Nous avons assisté à l’appel du Chef de l’Etat aux consultations nationales, à la rupture de la coalition FCC-CACH conduisant à la tentative d’une requalification de la majorité parlementaire sous le label de « l’Union Sacrée pour la Nation » en vue d’un nouveau Gouvernement ainsi que la déchéance du Bureau de l’Assemblée Nationale, a-t-il expliqué.

Et d’ajouter : dans ce contexte, il se fait observer un dualisme au sein de la classe politique. D’une part, une transhumance politique sans soubassement idéologique et, d’autre part, une volonté politique de vouloir changer le décor de l’architecture institutionnelle actuelle en vue d’aller aux réformes prioritaires.

Ce faisant, certains politiciens ne mesurent pas le niveau de risque auquel le devenir de notre République est exposé. Ils prennent des engagements et des décisions beaucoup plus pour leurs intérêts personnels que ceux du peuple congolais qui continue à croupir dans la misère sans un lendemain meilleur. Des innocents meurent à la suite du comportement des dirigeants (conflit personnel, confiscation de pouvoir pour le pouvoir, alliance sans convictions ni assurances).

Le pasteur a clôturé son message par présenter les vœux les meilleurs de santé, prospérité et longévité pour Noël et bonne année 2021. Daigne Dieu tourner sa face et combler chacun et chacune de vous de ses bontés inépuisables, a conclu André Bokundoa -Bo-likabe.

Mike Pakoto

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?