Monde

RDC : « Ce qui nous importe pour le moment d’abord les résultats du travail que le Chef de l’État nous a confié » (Bahati Lukwebo)

KINSHASA, le 19 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— Comme annoncé lundi à l’issue de sa rencontre avec le Président de la République, l’informateur Modeste Bahati Lukwebo a tenu ce mardi 19 Janvier 2021 une conférence de presse dans la capitale Kinshasa, afin d’éclairer l’opinion sur l’évolution de sa mission d’information à deux semaines de son terme.

L’informateur a dans son intervention devant la presse rejeté les allégations selon lesquelles le Gouvernement aurait déboursé la somme d’un million USD pour sa mission d’informateur.

« Au moment où je vous parle, j’aime être sincère et honnête, mes camarades sont là, il n’y a pas un seul dollar qui est sorti pour l’informateur. Même pour couvrir cette cérémonie, j’ai appelé mon chargé de presse ce matin pour lui donner de ma poche une provision pour qu’il puisse ne fût-ce que couvrir cette activité. C’est sorti de ma poche », a-t-il Bahati Lukwebo dans des propos rapportés par nos confrères d’actualite.cd, expliquant que lui et ses collaborateurs travaillent avec leurs propres moyens.

Cependant pour lui, ce qui importe pour l’instant ce sont les résultats de sa mission d’information. « On n’a pas encore fait un état de besoin pour dire que voici le budget, ce qui nous importe pour le moment d’abord les résultats du travail que le Chef de l’État nous a confié. Jusque-là il n’y a encore rien », a précisé le patron de l’AFDC-A.

L’informateur est revenu également sur le cas d’Ensemble pour la République de Moïse Katumbi, qui a annoncé au travers de député Muhindo Nzangi quitter l’Union sacrée de la Nation après la non prise en compte de son cahier des charges. Selon le sénateur Bahati Lukwebo qui indique ne pas souhaiter ce retrait, la famille politique de Moise Katumbi n’a pas fait une déclaration officielle.

« Ce que j’ai retenu ce que formellement Ensemble n’a pas écrit pour dire qu’il se retire du processus de la constitution de l’union sacrée de la Nation. Notre espoir est qu’il n’en arrive pas là, nous avons besoin de tout le monde même deux députés nous en avons besoin », a-t-il souligné.

Et d’ajouter : « L’Union fait la force. Que les gens cessent avec les discours qui divisent inutilement. Certains ont certainement des calculs de repositionnement, cette question devra être examinée après, battons-nous d’abord pour l’essentiel. Il n’y a pas eu une déclaration écrite, j’ai suivi les intervenants dans les médias à gauche, à droite et les conseille de mettre de l’eau dans leur vin pour l’intérêt du peuple congolais ».

L’autre sujet évoqué par l’informateur c’est le soutien à la candidature unique du Président Félix Tshisekedi aux prochaines élections présidentielles de 2023. Soutient que prônent certains acteurs politiques ayant rejoints l’Union sacrée. Pour Bahati Lukwebo, ces politiciens ne sont que des flatteurs.

« Ceux qui souhaitent que le Chef de l’Etat soit l’unique candidat et que cela soit consigné dans la charte de l’union sacrée, Il n’y a pas mauvaise idée ou mauvaise prétention que celle de vouloir pousser le Chef de l’Etat à la faute et à l’erreur. Nous sommes dans la démocratie, on doit respecter les libertés des uns et des autres, encore qu’à ce stade, nous ne savons pas ce qui va arriver avant 2023 pour commencer déjà à parler des candidatures. Je pense que c’est précoce, il faut verser cela dans le lot des flatteurs », a-t-il déclaré, les invitant à éviter l’escroquerie politique et la flatterie.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
30 + 18 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?