Non classé

Nord-Kivu : Les FARDC restent passives sur les lignes de front face à l’ennemi M23 [Constat amer de la société civile forces vives de Rutshuru]

RUTSHURU, le 11 août 2022 MNCTV CONGO—— ; Dans une déclaration faite ce mercredi 10 Août 2022, la société civile force vive en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu constate avec consternation un silence notoire du Gouvernement Congolais quant à la guerre imposée à la RDC par le  soit disant M23 et leurs alliés.

Nous remarquons avec amertume le fait que nos militaires FARDC n’attaquent pas les terroristes M23 et n’attendent pas passivement l’ennemi les attaque et cela avec comme conséquence les meurtres, viols, et déplacement massif de la population dans les sites collectifs dans une situation humanitaire précaire. Peut-on lire dans cette déclaration 

Le président de cette structure civile forces vives à Rutshuru joint par MNCTV CONGO précise toutefois que c’est un constat très amer du fait que les FARDC restent immobiles sur les lignes de front sans attaquer l’ennemi alors que les éléments du M23 se concentrent du jour le jour pour occuper d’autres agglomérations du Territoire National. 

Jean Claude Bambanze s’inquiète de ce manque de volonté du Gouvernement Congolais qui ne veut pas en finir avec cette guerre qui continue à endeuiller et paupériser les peuples Congolais. Il souhaite que les opérations soient lancées  décisivement pour éradiquer l’ennemi.

« Nous avons constaté très amèrement de la passivité des FARDC sur les lignes de front, il y a vraiment un silence radio de la part des nos militaires FARDC qui ne sont restés que dans la défensive, ils n’attendent que le M23 attaque pour se défendre, chose que nous fustigeons très sincèrement. Il n’est pas normal qu’une armée Républicaine soit là en attendant qu’elle soit attaquée par l’ennemi. Nous apprenons que l’ennemi est en train de se consolider, se ravitailler et se renforcer pour attaquer différentes agglomérations mais du côté FARDC c’est l’immobilisme et le silence face à l’ennemi. Chose que nous fustigeons », hausse le ton Jean Claude Bambanze le président territorial de la société civile forces vives en territoire de rutshuru. 

Pour lui, une marche pacifique est prévue dans des jours à venir pour exiger le lancement des opérations par les FARDC contre les terroristes du M23 afin que les populations qui se sont déplacées regagnent leurs villages. 

« Les déplacés veulent rentrer chez eux car trop c’est trop, ils ont longtemps souffert. Nous allons marcher un jour X de Rutshuru jusqu’à Goma où nous allons voir le Gouverneur Militaire qui représente le Chef de l’État pour demander que les opérations soient lancées. Il doit nous nous dire clairement si les FARDC vont attaquer le M23 ou soit nous informer si ces zones sont abandonnées par l’ennemi afin de permettre aux habitants de rentrer chez-eux », dit-il. 

Jean Claude Bambanze dans son dernier message, demande au Gouvernement Congolais  d’éviter la distraction. La RDC doit prendre ses responsabilités en laissant de s’aligner uniquement derrière les déclarations d’intention des  pays voisins qui ne respectent pas ce qu’ils disent, car selon lui depuis les dialogues de Nairobi et de Luanda aucun résultat fiable n’est observé au profit des Congolais. Le même gouvernement doit s’auto prendre en charge et donner tous les moyens nécessaires aux FARDC pour faire face à l’ennemi sans se faire duper en évitant la diplomatie qui n’accouche pas des bons résultats.

Pour rappel, après occupation des plusieurs villages des groupements de Jomba, Bweza et quelques parties de Kisigari et Busanza en territoire par le M23, pas d’opérations lancées officiellement par les FARDC pour anéantir le M23 et ses alliés.

Justin Panzu depuis Rutshuru

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 + 24 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?