Monde

Nord-Kivu : Le verdict du procès du Seigneur de guerre Cheka et consorts attendu ce lundi

GOMA, le 23 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Le verdict dans le procès du Seigneur de guerre Taberi Tabu Cheka et ses trois coaccusés devrait être prononcé ce lundi 23 novembre 2020 au Palais de la Justice de Goma dans l’enceinte du camps Katindo à partir de 9h, après plus d’une année de procès et déjà plusieurs mois de délibération.

L’organisation non gouvernementale Trial International, une organisation qui lutte contre l’impunité des auteurs des crimes graves, estime que le Seigneur de guerre Cheka et ses coaccusés risquent la prison ferme pour des crimes graves et crimes contre l’humanité ainsi cela servira de message fort pour tous les autres chefs rebelles qui pilulent dans la brousse…

Les deux parties ayant présenté leur dernières plaidoiries en août dernier, finalement le procès de Cheka ancien commandant en chef de Nduma Defense of Congo touche à sa fin. Il en reste maintenant qu’aux juges de se prononcer sur le sort de ces quatre prévenus dans les crimes en masse commis dans le Walikale et rutshuru au Nord-Kivu entre 2010 et 2014 dont le verdict sera prononcé ce lundi 23 novembre après que le procureur ait requis une peine de prison à vie pour ces quatre prévenus.

La participation et courage des victimes ont beaucoup servi dans l’avancement du procès, rappelle le coordinateur du projet chez avocat sans frontière, Maitre Jules Ruhenemungu.

« Pour en arriver où nous en sommes, la contribution des victimes a été de haute facture dans la plaidoirie des avocats devant la cour pour marteler sur les allegations fondées contre ces auteurs. Ces victimes ont dépassé la peur et manifesté leur volonté dont nous saluons pour faire assoir la lutte contre l’impunité dans ce pays », a déclaré Maitre Jules Ruhenemungu.

Seul l’État congolais est en mesure de mettre fin à ce jeu dont s’adonnent les groupes armés actifs dans la region, car il est de leur devoir de garantir la sécurité à la population. Il est accusé dans le procès Cheka vue sa passivité dans la sécurisation de la population et n’avoir pas disponibiliser tous les moyens pour prévenir cette calamité dont Cheka en est l’artiste, a dit un avocat de Trial International.

Cette organisation émet le voeu de voir la cour militaire congolaise respecter les standards internationaux et rencontrer les attentes des victimes se basant sur les principes de procès équitable.

Victoire Muhindo

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 8 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?