Monde

Nord-Kivu : Deux policiers tués dans deux attaques des hommes armés à Masisi et Butembo

GOMA, le 23 Avril 2021 MNCTV—— Deux éléments de la Police nationale Congolaise ont perdu la vie dans deux attaques simultanées dans l’Est du pays, dans la province du Nord-Kivu. La première attaque a eu lieu dans la partie grand Nord de la province en ville de Butembo où un policier a été poignardé et la seconde au chef-lieu du territoire de Masisi où des hommes armés ont tiré plusieurs balles sur un policier. Un civil a été également blessé. 

« Des hommes armés non identifiés ont fait une incursion, la nuit du jeudi au vendredi 23 Avril 2021 à Masisi centre en province du Nord-Kivu. L’incursion dans la zone a semé une panique sur l’avenue Katovu au quartier Birere où ils ont tiré plusieurs balles sur un policier et emporté son arme. Nous condamnons cet acte ignoble qui manifeste une plus grande lâcheté de la part de ces bandits. Car des cas d’insécurité et vols sont enregistrés souvent dans la zone », a déclaré Batundi Sadiki Voltaire, président de la société civile du territoire de Masisi.

Une attaque des Maï-maï qui a paralysé les activités à Butembo 

« Les activités socio-économiques sont restées timides toute la journée du vendredi 23 Avril 2021 dans la ville de Butembo. Ceci après une attaque des miliciens Maï-maï qui a fait un mort côté élément de la Police la nuit du jeudi à ce vendredi. La société civile de la ville de Butembo condamne cette attaque. Aujourd’hui la situation sécuritaire dans la ville reste très précaire et la peur au ventre dans le chef de la population après que la ville ait enregistré deux attaques dans une période d’une semaine », a dit pour sa part Germain Katsiwa, Rapporteur de la société civile de la ville de Butembo.

Il faut dire que depuis une semaine, l’Est du pays est secoué par des cas d’insécurité et des tueries. Des mouvements citoyens manifestent pour exiger le retour de la paix et la fin des massacres ADF à Beni. Samedi 24 Avril 2021 une manifestation de la coalition Lamuka sur toute l’étendue pour dénoncer cette insécurité. 

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
8 − 2 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?