Monde

Mubambiro : « Dans deux semaines l’équipe de DDRCS sera ici » [Tommy Tambwe aux ex-combattants]

SAKE, le 14 Janvier 2022 MNCTV CONGO—— ; Le Coordonnateur du programme de désarmement, démobilisation, réinsertion communautaire et stabilisation (P-DDRCS) a annoncé le démarrage effectif du processus de désarmement dans deux semaines. Devant plus de cinq cents ex-combattants à Mubambiro dans l’Est du pays à une vingtaine de kilomètres de la ville de Goma, Tommy Tambwe a affirmé que des équipes d’identification des cantonnés arriveront à Mubambiro dans l’espace de deux semaines.

« Je vous rassure, d’ici deux semaines une équipe d’identification sera ici pour commencer le processus de démobilisation », a déclaré Tommy Tambwe.

« Je veux envoyer des techniciens pour venir travailler sur les aspects désarmement et démobilisation et par la suite ils seront délocalisés sur un autre site. Un site a été identifié et les travaux d’aménagement vont commencer. Après cela il y aura une suite d’opérations à faire dont le formation de la citoyenneté, suivie psycho-sociale pour qu’ils reviennent au bon sens et la nécessité d’abandonner l’envie de reprendre les armes. », a rassuré le Coordonnateur du P-DDRCS. 

Après cette étape suivra la réintégration socio-économique des combattants dans leurs communautés. Une opération qui nécessite la mobilisation de tous. 

Au cours de sa visite, Tommy Tambwe a amené un lot de médicaments et autres biens matériels pour répondre aux besoins des rendus cantonnés à Mubambiro dans la site de Saké en territoire de Masisi. 

« Je vous apporte ces médicaments, plats, casseroles et matelas, ceci pour assoupir vos douleurs. J’ai reçu les rapports sur vos conditions de vie et la mort de deux d’entre vous dont je vous présente mes condoléances », a poursuivi le patron de P-DDRCS. 

À l’annonce de ce message, les combattants se sont dits être heureux de la visite qui rassure sur leur avenir. 

Il sied de rappeler que, le dimanche 02 Janvier 2022, un ancien combattant avait été tué lors d’une intervention de l’armée dans une manifestation des anciens combattants qui protestaient contre les mauvaises conditions de vie dans leur camp de Mubambiro, en territoire de Masisi après la mort d’un de leurs suite au manque des médicaments. 

La Rédaction

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 18 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?