Monde

Lubumbashi : Incursion des Maï-maï : 19 morts, dont 16 miliciens et 3 éléments loyalistes, et plusieurs blessés (Bilan provisoire)

LUBUMBASHI, le 26 septembre 2020 MNCTVCONGO—— La ville de Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga, Sud-est de la République démocratique du Congo, a été attaquée le vendredi 25 et ce samedi 26 septembre, par les miliciens Maï-maï présumés Bakata Kantanga du Mouvement des indépendantistes révolutionnaires africains (MIRA) du seigneur de geurre Kyungu Mutanga Gédéon.

Selon le Ministre provincial de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, le bilan provisoire de cette attaque fait état de 19 morts, dont 16 assaillants et 3 éléments des forces loyalistes parmi lesquels deux policiers décapités et un élément des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) tué par balles. Plusieurs blessés ont également été signalés du côté des assaillants et des forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre qui ont réussi à déjouer cette nouvelle incursion de ces miliciens Maï-maï, ont aussi réussi à capturer 13 d’entre eux et arracher 7 armes et plusieurs flèches, machettes, mais aussi des éfugies du seigneur de guerre Kyungu Mutanga et le drapeau de MIRA. Cependant, ces miliciens de leur côté ont ravi 3 armes aux forces loyalistes.

L’objectif de ces hors la loi, indique le ministre provincial de l’intérieur du Haut-Katanga, était de prendre et contrôler le bâtiment du gouvernorat, la prison centrale de la Kasapa, la RTNC station de Lubumbashi ainsi que la place Moïse Tshombe, dite place de la poste, symbole mythique du Mouvement des indépendantistes révolutionnaires africains.

Fulbert Kunda Milundu précise qu’ils étaient deux groupes. Le premier composé de plus ou moins 200 personnes, dont des femmes et des enfants était à l’origine d’une tentative d’évasion à la prison de Kasapa le vendredi 25 vers 16 heures, finalement empêchée par les éléments de la Police Militaire commis à la garde de la prison. Cependant, plusieurs dégâts matériels et humains ont été enregistrés, notamment l’incendie des blocs, cellules et du bâtiment administratif de la prison.

Déjà infiltrés dans la ville de Lubumbashi, ces combattants du MIRA se sont regroupés dans la périphérie de la ville, dans la commune annexe à partir du quartier Golf Faustin et ont progressé autour de 23 heures vers le centre ville avec comme intention de prendre le centre-ville, la place Moïse Tshombe, la poste et la station de la RTNC Lubumbashi.

Ils étaient munis des armes AK-47, calibres 12 machettes, flèches et autres armes blanches. Heureusement qu’ils ont été empêchés par les Forces de l’ordre d’accéder au gouvernorat de province. C’est comme ça qu’ils vont se diriger vers la place de la poste qu’ils vont investir vers 1h du matin, scandant des slogans sur l’autonomie et l’indépendance du Katanga.

Le second groupe, estimé à plus ou moins 100 personnes, avec des femmes et des enfants, en provenance du quartier Kamatete a emprunté vers 4h l’avenue Biayi prolongé avec l’intention de prendre la prison de la Kasapa et la RTNC. Empêchés par les forces de l’ordre, ils ont rejoint l’autre groupe à la place de la poste. C’est là que les affrontements ont commencé lorsque la police a tenté de les disperser avec des gaz lacrymogènes.

Les autorités provinciales indiquent qu’aucun dégât n’a été enregistré du côté de la population civile et que la situation est sous contrôle des forces loyalistes qui continuent à traquer les Maï-maï. Elles appellent également la population au calme et à dénoncer tout mouvement suspect.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
29 − 26 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?