Monde

Ituri : 24 personnes enlevées dans deux attaques simultanées des ADF dans le territoire d’Irumu

KOMANDA, le 07 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— Vingt quatre civils ont été enlevés dans le Nord-Est de la République Démocratique du Congo au cours de deux attaques des rebelles Ougandais ADF dans la province de l’Ituri. Selon la société locale, ces attaques ont visé deux chefferies du territoire d’Irumu dont celle de Boga et Banyali.

L’organisation de défense des droits humains Convention pour le respect des droits humains (CRDH) appelle les FARDC à user de leur professionnalisme pour poursuivre l’ennemi afin de libérer les otages vivants.

« Deux chefferies du territoire d’Irumu ont été victimes d’une incursion des rebelles ougandais de l’ADF la nuit du mardi 5 janvier 2021 dans la chefferie de Banyali Chabi au village de Batonga où ils ont pillés les biens de la population, de l’argent, produits agricoles et enlevé plus de 20 personnes. Et le mercredi 06 janvier 2021 ils ont signé leur présence dans la chefferie de bahema Boga, groupement de Buleyi au village Nyaligboo sur l’axe Boga_ Batonga au Sud de Boga centre, aux environs de 15 km Sud. Ces rebelles ont brûlé plusieurs maisons et emporté 4 personnes », indique l’Organisation de Défense des Droits Humains Convention pour le Respect des Droits Humains.

Claude Mbenza, chargé de monitoring au sein de la CRDH Irumu, confirme que les militaires FARDC sont arrivés dans ces entités où ces civils ont été kidnappés mais quelques heures après ils sont retournés.

« Une vive tension a été observée dans la zone après le retour des militaires qui n’ont pas obtenu la libération des otages entre les mains des ADF Nalu. La CRDH Irumu craint que la jeunesse de ces deux chefferies puisse se prendre en charge pour vouloir aller libérer les otages, suite à la passivité de l’armée. Nous sommes en train d’alerter sur la création de plusieurs groupes armés qui se disent d’autodéfense dans le territoire d’Irumu », explique-t-il.

Le Coordonnateur du CRDH en territoire d’Irumu, Munyanderudreru Christophe, a appelé les FARDC à montrer leur professionnalisme en poursuivant l’ennemi et libérer les otages entre les mains des rebelles ougandais de l’ADF.

Il a profité l’occasion pour lancer un message à la population civile à la vigilance, mais aussi au gouvernement congolais de lancer les opérations militaires dans le territoire d’Irumu pour traquer cette rébellion ougandaise, afin d’éradiquer complètement le phénomène ADF dans la partie Sud du territoire d’Irumu.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 6 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?