Monde

Haut-Katanga : Les avocats du Pasteur Ngoy Mulunda dénoncent le non respect de la procédure dans la condamnation de leur client

LUBUMBASHI, le 27 Janvier 2021 MNCTVCONGO—— Le Collectif des avocats de l’ancien Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), le pasteur Ngoy Mulunda, amenés par Maître Mbuyu Luyongola ont dénoncé, ce mercredi 27 Janvier 2021, le non respect de procédure par le Tribunal de Grande Instance de de Lubumbashi, dans la condamnation de leur client.

Au cours d’une conférence de presse tenue à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, le collectif des avocats de l’homme de Dieu s’est dit « surpris de voir le tribunal renvoyé l’affaire pour la prononcer au 27 Janvier 2021 à midi et se prononcer le même jour du mardi du 26 Janvier 2021 à 23h, dans un lieu autre que la prison où se tenait l’audience ».

Et de poursuivre : « surprise de voir alors que le tribunal avait autorisé les avocats du prévenu de déposer leurs notes d’audience le 27 Janvier 2021 avant le prononcé et seront surpris de voir que le tribunal s’est déjà prononcé le 26 Janvier après juste l’audience comme susdit ».

Les avocats du Pasteur Ngoy Mulunda disent par ailleurs regretter « qu’un tribunal de droit écrit professionnel ne puisse pas donner la possibilité à un prévenu ne fût-ce que d’exercer ses moyens de défense, ou encore d’assister à son jugement où il est lui-même condamné ».

Ils regrettent également que le tribunal ne puisse pas donner au collectif de la défense l’accès au dossier. « Au moment où nous parlons nous n’avons pas vu le dossier. Ni le greffier, ni le magistrat ne sont visibles. On ne peut même pas parler du dossier parce qu’on ne sait pas ce qui a été dit dedans. C’est quelle justice qui ne peut même pas permettre à un prévenu de savoir quelles sont les raisons pour lesquelles il est condamné.», s’est plaint Me Mbuyu.

Pour rappel, le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi a condamné, mardi 26 Janvier, l’ancien président de la CENI et responsable de la Nouvelle Église Méthodiste, le Pasteur Daniel Ngoy Mulunda, à 3 ans de prison ferme pour incitation à la haine tribale et rébellion et au paiement d’une amende de 500.000 FC.

Ce dernier avait été arrêté à la suite de sa prédication du 16 Janvier, à l’occasion de la commémoration des 20 ans de l’assassinat de l’ancien Président de la République Laurent Désiré Kabila.

Dans sa prêche, Daniel Ngoy Mulunda qui dénonçait notamment la dictature qui s’installe au pays sous le régime de Félix Tshisekedi, aurait également menacé d’entrer en rébellion contre l’État si certains leaders Katangais n’étaient pas considérés, notamment l’ancien Président de la République honoraire Joseph Kabila Kabange.

Richard Muteta

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 20 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?