Monde

Goma : 60 ans d’indépendance : une vingtaine des militants de la Lucha dans la rue pour exiger la vraie indépendance

GOMA, le 30 juin 2020 MNCTV—— Une vingtaine des militants du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, Lucha, sont descendus dans la rue de la ville de Goma au Nord-Kivu ce mardi 30 Juin 2020 pour exiger les réformes au sein de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et le retrait des trois propositions de lois Minaku-Sakata à l’Assemblée nationale.

Selon ces militants aujourd’hui ou jamais le peuple Congolais doit continuer à réclamer la vraie indépendance.

« Nos anciens dirigeants n’ont pas réussi à nous donner la vraie indépendance. Aujourd’hui celle que nous réclamons nous donnera de la paix, sécurité, démocratie et bonne gouvernance. Aujourd’hui on nous parle de la loi Minaku et Sakata, nous disons non à ces lois qui veulent museler la justice, faire plus des restrictions et donner plus du pouvoir au FCC. Vous savez que parmi les cadres du Front Commun pour le Congo beaucoup ont commis les crimes, participer dans massacres des citoyens, enrichissement illicite. Cette une occasion de dire non à cela », a déclaré Ghislain Muhiwa, militant de la Lucha.

« Il y a aussi ce message que nous voulons lancer à la CENI. Nous avons vu les irrégularités dans les élections passées dans notre pays. Les gens ont volé les élections, même le président actuel n’a pas été élu par les congolais. Nous sommes convaincus car la CENI n’a été en mesure de nous prouver que Tshisekedi a été élu par le peuple congolais. Il est là sur base d’un accord signé par lui et Kabila. Aujourd’hui la crise politique au sommet de l’État que nous traversons c’est parce qu’il n’a pas été en mesure de respecter les accords entre lui et Kabila. Nous exigeons la réforme de la CENI, il faut une nouvelle loi qui renforce l’indépendance et neutralité de la CENI », a ajouté ce militant de la Lucha devant une cinquantaine des gomatraciens dont les motards.

Il sied d’ajouter que cette manifestation s’inscrit dans le cadre d’une tribune populaire sur la journée du 30 Juin. Ces meeting ont eu lieu également dans d’autres carrefours de la ville comme TMK, Rond-point Seigneurs et Birere.

Ces déclarations de la Lucha s’ajoutent à celle du président congolais Félix Tshisekedi qui s’est opposé publiquement aux nouvelles réformes judiciaires déclencher par les cadres du FCC à la chambre basse du Parlement et qui suscitent aujourd’hui des vives tensions politiques au sommet de l’État.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 + 24 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer