Monde

Bukavu : La journaliste Prisca Bukaraba, Directrice de la Radio Iriba, séquestrée par les agents de l’ANR

BUKAVU, le 23 septembre 2020 MNCTVCONGO—— La Directrice de la Radio Iriba FM, dans la ville de Bukavu chef lieu de la province du Sud-Kivu, a été séquestrée et détenue pendant plus de huit heures au Bureau du service de renseignement congolais (ANR).

Prisca Bukaraba avait été convoqué sur une invitation de l’ANR. Ce mercredi 23 septembre 2020, la radio était encerclée par les agents du service de renseignement congolais.

« J’ai reçu l’invitation de l’ANR et je pu y répondre le lundi à 10h. J’ai été détenu plus de huit heures sans communiqué car mon téléphone était éteint. Assise sur le siège sans bouger. La radio ne savait pas là où j’étais. Quand j’ai pu demander le pourquoi mais ils m’ont dit que notre radio avait une dette de 2 ans sans payer la taxe de l’ANR. On m’a séquestré, je n’avais pas même le droit de prendre de l’eau sous une grande chaleur dans ce lieu », témoigne Prisca Bukaraba.

« Ici ils m’ont privé de ma carte de presse. Quand à la question de taxe, je leur avait dit qu’on avait pas refusé de payer mais que pendant ces deux ans avions des difficultés financières. Après ils m’ont demandé de payer le 50$, mais je n’est pas donné l’argent car je pense que cette une corruption », ajoute-t-elle.

Prisca BukaraBa précise que ces mêmes agents ont surgi ce mercredi 23 septembre 2020 à l’antenne de la radio et l’ont encerclé et dans chaque coins il avait un agent.

« Le chef de la division est venu a dit que le Directeur voulait me parler, s’adressant au Redaf. Ils ont fait plus de 3 heures en se renseignant sur moi. Comme l’OPGI (agent), m’avait déjà menacé que si je ne paie le 50$ je serait en insécurité dans la ville, aujourd’hui je me sent insécuriser. J’ai pu alerter les autorités que si quelque chose arrive, ils savaient que l’agent ANR m’a menacé. Si la radio leur doit la taxe ils peuvent en parler directement avec l’avocat de la radio mais pas moi. Je ne comprend pas ce qui se passe ! », explique la Directrice de la Radio Iriba FM.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
10 + 9 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?