Monde

Beni : Massacres de 14 personnes la journée du dimanche : le CEPADHO appelle Kinshasa à inscrire la question de l’insécurité aux consultations

BENI, le 09 novembre 2020 MNCTVCONGO—— Le Centre d’Etude pour la Promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CEPADHO) a demandé, dans une déclaration faite dimanche 08 novembre 2020 dans la soirée, aux autorités congolaises de mentionner la question de l’insécurité dans les consultations amorcées par le Président Félix Tshisekedi.

En effet, dimanche 08 novembre 2020, au moins quatorze personnes ont été tuées par les rebelles Ougandais ADF, mais aussi plusieurs autres enlevées dans les villages Kisima et Matadi, dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni, au Nord-Kivu.

« Les premières victimes sont celles massacrées à Kisima. Il s’agit d’au moins 8 civils dont 2 femmes, tuées dans l’attaque des Terroristes ADF survenue vers 23h30, la nuit de samedi à ce dimanche 08 novembre courant. Les assaillants ont pris pour cible l’agglomération de Kisima, Village Kilya, en groupement Malambo dans le Secteur de Ruwenzori, environs 25 km-est de Beni (sur l’axe routier Beni-Kasindi) à l’Est du Territoire de Beni », indique le CEPADHO dans sa déclaration.

Au cours de cette incursion, ils ont pris d’assaut le Camp militaire des FARDC et opéré le porte à porte dans le village. Leur incursion a duré au moins 4 heures. Outre les 8 civils tués, 15 maisons ont été incendiées dont au moins dix boutiques et 5 habitations, un véhicule de marque actros et une moto brûlée, ajoute-t-il.

Le CEPADHO explique qu’avant de se retirer du milieu, les Terroristes ont complètement pillé les officines pharmaceutiques, les boutiques et ont détruit méchamment quelques animaux de la basse cour. Ici un militaire a perdu la vie, faisant le bilan provisoire de 9 morts.

« Un autre groupe de ces rebelles ont attaqué en pleine journée du dimanche 08 novembre, dans le Secteur de Beni-Mbau au Nord-Ouest du territoire de Beni. C’est à Matadi, dans le village/la localité Babila-bakaheku dans le Groupement Batangi-Mbau, à 5 km Ouest de Mamove, entre les agglomérations Baeti et Mabuo. Ici, les ADF ont massacré 6 civils et kidnappé d’autres. Ils ont également pillé des chèvres, des poules et des biens de valeur », indique Maître Omar Kavota, Vice-président du CEPADHO.

Avec le récent à massacre à Kisima, le CEPADHO enregistre 1 025 civils massacrés par les ADF au cours de 12 derniers mois. Par cette occasion, le CEPADHO suggère au Chef de l’Etat de mentionner la problématique sécuritaire dans les sujets des consultations qu’il réalise. Cela, pour engager toute la nation dans la lutte contre le Terrorisme « aveugle » qui menace la paix et la sécurité du pays.

Barak Munyampfura Héritier

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 − 8 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?