Monde

Beni : Cinq morts dont un militaire et six blessés dans une altercation entre les FARDC et les habitants de Bulongo

BENI, le 26 décembre 2020 MNCTVCONGO—— Cinq personnes mortes dont un militaire et six autres blessées par balles, tel est le bilan d’une altercation entre les éléments loyalistes des Forces Armées de la République Démocratique du Congo ( FARDC) et les habitants de la commune rurale de Bulongo dans le secteur de Ruwenzori en territoire de Beni au Nord Kivu, dans la soirée du vendredi 25 décembre 2020.

Information confirmée par Monsieur Bernard Muke, président de la jeunesse dans le secteur de Ruwenzori lors d’un entretien téléphonique qu’il a accordé à MNCTVCONGO. Il a appelé les services de sécurité à bien jouer leur rôle avec professionnalisme lors des échauffourées.

Le commandant des opérations Sokola 1 dans le grand Nord, le général Peter Chirimwami Kuba qui a été avec les habitants de ce coin les a appelé au calme.

De son côté, le Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, a exhorté la collaboration de deux côtés, car les services de sécurité ne peuvent pas réussir leurs missions sans la population. Même chose pour la population.

Pour sa part, la société civile de Beni territoire au Nord-Kivu par le biais de son vice-président, Monsieur Omar Kalisha, a indiqué que le Gouverneur doit arriver lui-même dans le secteur de Ruwenzori pour palper personnellement du doigt la situation actuelle dans cette partie de sa province.

Dans un communiqué de l’État Major Général ce samedi, l’armée a condamné avec véhémence ces échauffourées, accusant certains politiciens d’avoir instrumentalisé les jeunes pour se soulever contre l’armée.

Déplorant plutôt deux morts dans ses rangs, l’armée congolaise a « mis en garde tous les acteurs politiques » les priant de « s’abstenir de tout discours de haine et d’incitation des populations à s’attaquer aux Forces de l’ordre et à la Monusco ».

Elle a invité par ailleurs, la population du territoire de Beni de cesser non seulement d’afficher la méfiance vis-à-vis des forces de l’ordre, mais également de se désolidariser des acteurs politiques en mal de positionnement et vendeurs d’illusions.

Aux dernières nouvelles nous apprenons que le calme est revenu ce samedi 26 décembre 2020.

Mavingu Gerlance

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
1 × 23 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?