Monde

Bas-Uélé : Troisième réunion du Comité de Coordination du site dans le domaine de chasse de Bili_Uéré

BUTA, le 11 Mars 2021 MNCTVCONGO—— Cet atelier a été organisé par l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature [ICCN] en partenariat avec AWF appuyé par l’USAID et l’Union Européenne dans la ville de Buta, province du Bas-Uélé. Deux jours ont suffi pour mettre en place un Comité local de pilotage dans le domaine de chasse de Bili-Uéré. 

Cérémonie présidée par le vice-gouverneur et gouverneur a.i Jean fidèle Tengbuti. Dans son mot d’ouverture, il a fait savoir que la province du Bas-Uélé est la principale menace qui pesait sur les airs protégés et la diversité. C’est la pression socio-économique, démographique des communautés riveraines. 

La fragmentation des habitants des espèces phoniques suite à la faible présence de l’ICCN dans la province, le braconnage local et international des espèces emblématiques suites à l’occupation non réglementée des éleveurs Mbororo dans la partie Nord de la province. 

Tour à tour, les orateurs ont présenté leurs exposés chacun en ce qui le concerne. Le Chef de site du domaine de chasse de Bili-Uéré, Mr Iyomi Yatshima, a présenté les défis à relever et les actions à mener ; le braconnage, comme action, sensibiliser la population et l’application de la loi, une agriculture basée sur les méthodes de brûlure. 

De l’autre côté le modérateur de l’atelier, Mr Paulin Tshikaya, a donné l’importance de la réunion et recommandations de l’activité : mettre en place la coordination des activités enfin que l’exécution des activités soit harmonieuse est que ça permette à tous les intervenants de savoir où ils sont, où ils vont et qui doit faire quoi, le résultats attendus ; ce qu’il faudra arriver au point où le site soit géré en respectant les principes édités par l’ICCN dans la stratégie nationale de la conservation de la biodiversité.

Enfin, le directeur pays de AWF, Mr entonne Tabu, a présenté les principales réalisations de l’Union européenne au sein de la cité avec les fonds de l’UE on appuie l’ICCN en dotation des matériels, véhicules, locomotion, surtout l’appui des rations pour les patrouilles. A savoir que cette réunion vise l’examination des toutes les questions en rapport avec la gestion de la biodiversité du site. 

Seuls deux territoires concernés. Il s’agit de Bondo et Ango avec la partie du Sud se trouvant à Dungu dans la province de Haut-Uélé. Cette réunion est très avantageuse pour nous, car ça nous a permis de se réconcilier, connaître ce que nous devons faire pour l’intérêt général de nos populations, a souligné un participant.

Emilie Badidi

Afficher plus

Articles similaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Résoudre : *
28 − 1 =


Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
× Comment puis-je vous aider ?